Page d'accueil // Université // Actualités // Diaporama // Evaluation externe positive de l’Université présentée au Parlement

Evaluation externe positive de l’Université présentée au Parlement

twitter linkedin facebook email this page
Publié le jeudi 28 octobre 2021

Les conclusions de l'évaluation externe de l'apprentissage et de l'enseignement à l'Université ont été présentées le 27 octobre par le Ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, M. Claude Meisch, à la commission parlementaire de l'Enseignement supérieur et de la Recherche.

Les évaluations externes de l'Université sont effectuées tous les quatre ans dans le cadre de la convention pluriannuelle l’Université avec le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche. Cette évaluation est cependant la première portant sur l'enseignement, qui est l'une des missions principales de l’Université. Elle a été réalisée par l'organisme d'accréditation des Pays-Bas et de la Flandre (NVAO) en 2020, qui a soumis la mission et les activités pédagogiques de l'Université à l'examen d'un panel international de 35 évaluateurs externes, parmi lesquels des experts de l'enseignement supérieur, des dirigeants d'université, des chercheurs et des étudiants.

Les rapports d'évaluation sont fondés sur une auto-évaluation complète à laquelle ont participé tous les programmes de Bachelor et de Master, les Facultés, les services aux étudiants, l'administration centrale et le rectorat. Le panel a mené des entretiens avec plus de 300 membres du personnel, étudiants, alumni et partenaires de l’Université.

L'évaluation a confirmé l'engagement de l'Université envers les standards internationaux visant à garantir la qualité de l'enseignement supérieur. Les recommandations du panel visant à poursuivre l'institutionnalisation d'un cadre global d'assurance qualité de l'enseignement conforme aux directives européennes, notamment la création de possibilités de benchmarking et la certification des qualifications d'enseignement, démontrent que la direction prise par l'Université dans le passé inspire confiance en l'avenir.

L'évaluation souligne également l'importance d'ancrer fermement l'enseignement et l'apprentissage dans la stratégie institutionnelle et sa mise en œuvre.

Le prof. Stéphane Pallage, recteur de l’Université, a déclaré dans une note d’information interne : « Les évaluations externes sont pour nous une excellente occasion d'apprendre et de progresser.

Nous nous félicitons d'être évalués par rapport aux normes internationales de qualité (et d'assurance qualité) dans l'enseignement supérieur. Ces normes ont servi de référence pour le système d'assurance qualité (AQ) que nous avons mis en place jusqu'à présent et que nous continuerons à développer. Les rapports confirment que nous sommes sur la bonne voie et ils soulignent les succès significatifs en matière d'AQ et de développement de la qualité. Pas moins de 17 programmes ont obtenu des accréditations internationales entre 2018 et aujourd'hui.

L’Université est d'accord avec la recommandation d'accentuer davantage son profil pédagogique, et ce processus est bien engagé (je ne mentionnerai que la rédaction de notre Charte Pédagogique, notre Stratégie Numérique, ainsi que notre nouveau Cadre Stratégique). Cette approche prend appui sur notre caractère d’université de recherche internationale engagée dans la société. Nous concevons nos trois missions - la recherche, l'enseignement et le service à la société - comme se renforçant mutuellement et interdépendantes. Notre enseignement peut capitaliser sur notre expertise en matière de recherche et le développement de la recherche peut être inspiré et stimulé par l'enseignement.

Une assurance qualité efficace est essentielle à cet égard. L'évaluation confirme l'engagement exceptionnel de la communauté universitaire, des étudiants et du personnel en faveur du développement de la qualité de l'enseignement. Le groupe d'évaluation considère cet engagement comme l'un des principaux atouts de l'Université. Il recommande de s'appuyer sur cette force en continuant à investir dans l'assurance qualité systématique, en soutenant davantage la participation des étudiants, en offrant une formation et une reconnaissance des qualifications de l'enseignement, en améliorant les services d'apprentissage et d'enseignement (numériques) et en impliquant plus systématiquement les alumni. Tout cela s'inscrit dans les priorités actuelles du développement institutionnel. Nous avons défini un plan d'action dont les principaux ingrédients ont inspiré le prochain plan quadriennal de l'Université. Certaines actions ont déjà été réalisées, comme l'institutionnalisation d'un bureau de la qualité de l'enseignement. »

Consultez le rapport présenté par le Ministre Meisch, ainsi que la réponse de l’Université.