Page d'accueil // Université // Actualités // Diaporama // Portugal et Luxembourg : une vaste coopération en matière de recherche

Portugal et Luxembourg : une vaste coopération en matière de recherche

twitter linkedin facebook email this page
Publié le mercredi 11 mai 2022

La visite d'État au Portugal du Grand-Duc Henri est une occasion de mettre en lumière la coopération en matière de recherche entre les deux pays. Voici un bref portrait des principales activités en cours auxquels est associée l'Université du Luxembourg.

  • 26 projets de recherche collaborative sont en cours qui sont financés par l'UE et qui impliquent l'Université du Luxembourg et au moins une institution du Portugal (50 projets si l'on inclut les projets clôturés entre-temps). La contribution financière de l'UE à ces projets s'élève à près de 33 millions d'euros.
  • Outre les projets financés par l'UE, le Fonds national de la recherche (FNR) du Luxembourg finance deux projets impliquant l'Université du Luxembourg ainsi que des institutions partenaires du Portugal. Le financement représente près d'un million d'euros.

Deux exemples choisis parmi les projets de collaboration :

Le Master européen pour le calcul haute performance

En réunissant les principaux acteurs de l'enseignement du HPC en Europe, EUMaster4HPC vise à offrir aux étudiants les plus talentueux un cursus paneuropéen coordonné, à la frontière de la technologie numérique dans des domaines tels que la conception, le déploiement, l'exploitation et/ou l'utilisation de la génération actuelle et future du HPC et de technologies liées au HPC en Europe.

EUMaster4HPC est coordonné par l'Université du Luxembourg et met l'accent sur une collaboration transeuropéenne adossé à un enseignement innovant et des liens solides avec l'industrie et les principaux experts de l'enseignement du HPC. L'accent mis sur l'excellence académique en collaboration avec une large communauté d'acteurs européens vise à fournir aux jeunes talents les compétences et les connaissances nécessaires pour relever les défis de l'écosystème HPC européen dans la transition vers une "Europe numérique".

La création d'un réseau européen de spécialistes du calcul intensif vise à renforcer la mobilité et le soutien mutuel entre les étudiants, les enseignants et les experts industriels. L'accent mis sur la mobilité des étudiants et des enseignants permet aux étudiants d'acquérir rapidement de l'expérience grâce à des stages et à un accès aux centres de supercalculateurs européens.

L'Université de Coimbra est le partenaire portugais de ce projet plurinational dont le financement prévu est  de 7 millions d'euros provenant de l'UE.

Échange européen de e-données de santé centré sur le citoyen pour une santé personnalisée

Il est important que tous les citoyens européens puissent accéder facilement et en toute sécurité à leurs propres données de santé dans chaque État membre de l'UE. Dans cette optique, le projet Smart4Health, financé par l'UE, vise à développer un prototype d'application permettant aux utilisateurs de collecter, gérer, partager et donner leurs données de santé dans toute l'UE. Réunissant 18 partenaires issus des sciences médicales, sociales et techniques et de l'industrie, le projet ouvre la voie au déploiement complet de solutions et de services axés sur les citoyens dans un marché unique numérique du bien-être et des soins de santé. La plateforme en cours de développement fera finalement progresser la santé des citoyens et l'innovation numérique en fournissant des données de santé faciles à utiliser et constamment accessibles. Elle facilitera le retour d'information et l'interaction entre les patients et les prestataires de soins de santé et soutiendra la prévention des maladies et la responsabilisation des citoyens.

Le projet est coordonné par Uninova - Instituto de Desenvolvimento de Novas Tecnologias - Associaçao. Le financement communautaire total du consortium de recherche s'élève à 21,8 millions d'euros.

Plus d'information sur Citizen-centred EU-EHR exchange for personalised health

Photo: © SIP / Jean-Christophe Verhaegen

© Université du Luxembourg