Chargé de Mission

(par ordre alphabétique des noms de famille)

Chargé de mission pour l’informatique de haute performance

Pascal Bouvry, professeur en informatique à la FSTC, a été nommé chargé de mission pour l’informatique de haute performance (IHP), l’une des pierres angulaires de la stratégie numérique de l’université.

“En tant que chargé de mission, on m’a demandé d’orchestrer les activités de l’université dans cette spécialité. Je le vois d'abord comme un ensemble d’activités internes consacrées à l'amélioration continue du service IHP déjà offert en enquêtant sur les besoins des utilisateurs afin d'avoir une vision cohérente des choses. Cependant, ma mission va également plus loin, puisqu’elle établit un interlocuteur unique pour toute l’université qui a pour tâche de créer des alliances dans le domaine de l’IHP aux niveaux national et international. Cet aspect sera essentiel pour autoriser des synergies dans toute l’université, rationaliser les actions et s'assurer que des perspectives offertes à l’université auront un fort impact. Nous vivons en effet un véritable moment clé à l'échelle européenne pour ce qui est de l’informatique de haute performance et des données volumineuses dans le contexte de l’Horizon 2020. Ce cadre amène l’université à joindre ses forces à celles d’autres acteurs de la recherche publique, mais aussi du secteur privé, pour s'assurer que le Luxembourg jouera un rôle majeur.”

Chargé de mission pour la culture scientifique et technique

Massimo Malvetti, professeur en physique et secrétaire général du conseil de gouvernance, a pour mission d'améliorer la compréhension des sciences par le grand public depuis 2008.

“Les actions d’information du public créent un lien essentiel entre la société et l’université. Cela fait des années que j’organise la série de conférences “Metaxy – L’action pour la culture scientifique et technique de l’Université du Luxembourg” pour le grand public et les enseignants du secondaire, ainsi que des classes d'été pour les lycéens.”

Chargé de Mission pour le transfert de technologie

Eric Tschirhart est en charge du développement des activités de transfert de technologie au sein de l’Université.

Notre mission est de valoriser la propriété intellectuelle issue de la recherche, évaluer les nouvelles inventions, négocier et approuver les contrats de recherche avec les partenaires industriels, licencier notre technologie et de soutenir la création de spin-offs et de start-ups.

Les industriels sont également les bienvenus pour partager notre savoir et notre technologie dans le cadre de collaborations bi- ou multilatérales.

Chargé de mission Open Science

In his role as “Chargé de Mission Open Science”, Mael Guennou will advise the Rectorate on the topic of Open Science and will be the main point of contact for the topic at the University.

The “Chargé de Mission Open Science” is supported by, and closely collaborates with, Jonathan England, Luxembourg’s “OpenAIRE National Open Access Desk” and member of the University of Luxemboug.

He will have the following short-/mid-term mission:

  • Contribute to Luxembourg's “National Plan for Open Science”,
  • Reflect on an action plan and positioning of the University with respect to Open Science, also in light of current international initiatives.

Chargé de mission qualité

A l’approche de l’évaluation externe 2020 de l'enseignement à l'Université du Luxembourg, mon premier rôle en tant que chargé de mission qualité au vice-rectorat aux affaires académiques se focalisera sur la coordination et la fédération des efforts qui seront nécessaires à cette occasion de la part de tous ceux qui participent à l'enseignement dispensé dans notre Université et à sa qualité.

Avec l'aide de l'équipe mise en place pour l'occasion, nous assurerons le lien entre le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, la société externe NVAO, le vice-rectorat académique et tous les participants internes afin de finaliser le rapport d'autoévaluation et la visite sur site des groupes d'examinateurs externes.

Nous profiterons de cet important exercice pour développer par le dialogue la réflexion de tous les acteurs de l'Université sur les moyens d'y faire progresser la culture de la qualité, non seulement dans l'enseignement, mais aussi de façon plus générale.