Page d'accueil // Université // Actualités // Diaporama // Yuriko Backes affiche un optimisme prudent pour l'Europe

Yuriko Backes affiche un optimisme prudent pour l'Europe

twitter linkedin facebook email this page
Publié le mardi 10 mai 2022

La ministre luxembourgeoise des Finances Yuriko Backes estime que l'Europe a des raisons de se montrer prudemment optimiste, malgré de multiples défis.

L'Europe est certes confrontée à un contexte de crise en continu (changement climatique, pandémie COVID-19, terrorisme, guerre meurtrière en Ukraine) mais il existe aussi de nombreuses raisons de nourrir l'espoir et l'optimisme, a déclaré la ministre lors de la Matinée de l'Europe, une conférence organisée par la Fondation pour le Mérite européen et l'Université du Luxembourg le 9 mai à l'occasion de l'anniversaire de la Déclaration Schuman.

Parmi les points de repères du ministre :

Les récents scores électoraux en France et en Slovénie tendent à indiquer que les électeurs sont de plus en plus réfractaires au populisme. De même, la guerre en Ukraine - "une violation flagrante de la charte de l'ONU et des droits fondamentaux de l'homme" - a contribué à renforcer l'identité européenne commune.

En ce qui concerne le changement climatique, Yuriko Backes souligne le rôle de leader joué par l'Union européenne dans le domaine de la finance durable et verte. Elle note également que la guerre en Ukraine a accéléré les efforts visant à réduire la dépendance de l'UE à l'égard des combustibles fossiles, une question pour laquelle des solutions ne pourront être trouvées qu'au niveau européen et non au niveau de chaque État membre.

Mme Backes met également l'accent sur la transition numérique, concrétisée par le paquet "Digital Services Act", qui vise à créer un espace numérique plus sûr où les droits fondamentaux des utilisateurs sont mieux protégés, ainsi qu'à établir des conditions de concurrence équitables pour les entreprises et à renforcer la concurrence et la compétitivité.

La solidarité au niveau européen, affirme la ministre, a été renforcée suite à la guerre menée par la Russie en Ukraine, qui a déclenché des vagues successives de sanctions. Elle note également une plus grande diversité des genres dans le processus de prise de décision, ainsi qu'une plus grande inclusivité, illustrée par l'Année européenne de la jeunesse 2022 destinée à faire participer les jeunes à la prise de décision.

Le tableau, insiste Yuriko Backes, n'est pas tout à fait en noir et blanc, et de nombreuses zones grises existent. Elle admet qu'aucune de ses observations n'est sans revers. Et pourtant, 50 ans après la déclaration Schuman, l'UE continue d'avancer pas à pas sur la base d'initiatives concrètes établissant une solidarité de fait.

La Matinée de l'Europe a marqué l'anniversaire de la Déclaration Schuman du 9 mai 1950, considérée comme l'une des pierres angulaires de l'Union européenne. Cette déclaration, présentée par le ministre français des affaires étrangères Robert Schuman, proposait la création de la Communauté Européenne du Charbon et de l'Acier, précurseur de l'UE actuelle. La Matinée de l'Europe s'est déroulée à la "Maison Schuman", lieu de naissance de Robert Schuman à Luxembourg-ville. Le bâtiment est aujourd'hui utilisé par le Centre for Contemporary and Digital History (C2 DH).

From left: University rector Prof. Stéphane Pallage, Luxembourg minister of Finance Mrs Yuriko Backes, Mr Jacques Santer, former President of the European Commission

From left: University rector Prof. Stéphane Pallage, Luxembourg minister of Finance Ms Yuriko Backes, Mr Jacques Santer, former President of the European Commission

© University of Luxembourg / Michel Brumat