Page d'accueil // Université // Actualités // Diaporama // Vers une nouvelle ère de numérisation des soins de santé

Vers une nouvelle ère de numérisation des soins de santé

twitter linkedin facebook email this page
Publié le jeudi 10 juin 2021

La recherche du Prof. Klucken va contribuer à intégrer la numérisation dans les soins quotidiens aux patients.

La numérisation avance rapidement dans tous les domaines, y compris la médecine. Mais comment intégrer les outils numériques dans les processus de soins de santé et comment visualiser les données pour personnaliser la prise en charge des patients ? Ce ne sont que deux des nombreuses questions que le Prof. Jochen Klucken analysera au cours des cinq prochaines années. Soutenu par une chaire FNR PEARL de 3,3 millions d’euros, le Prof. Klucken développera des concepts de santé numérique pour le Luxembourg à travers un programme de recherche conjoint impliquant le Luxembourg Centre for Systems Biomedicine (LCSB) de l'Université du Luxembourg, le Luxembourg Institute of Health (LIH) et le Centre Hospitalier de Luxembourg (CHL).

La médecine basée sur les données et les outils numériques innovants sont sur le point de compléter les procédures de santé existantes et de changer l’interaction entre les patients, les prestataires de soins de santé et les chercheurs dans un avenir proche. De nouveaux services de santé numériques centrés sur le patient répondront aux besoins des patients, surveilleront et accompagneront en permanence le parcours individuel des patients et aideront les professionnels de la santé dans la prise de décision clinique. Des données de santé issues de cas réels deviendront disponibles. Leur application en médecine a un énorme potentiel pour réduire l’impact des maladies, améliorer les soins de santé et générer de nouveaux solutions et services.

Pourtant, les aspects relatifs à l'intégration dans les parcours de soins et directives, ainsi que les preuves du bénéfice de ces nouveaux services pour les patients, les prestataires de soins et la société ne sont pas encore suffisamment clairs - ce sera l'objet du projet de recherche en médecine numérique du FNR.

Un groupe de recherche interdisciplinaire

Le Digital Medicine Group (dMed) sera dirigé par le Prof. Klucken et composé d'experts en médecine, en science des données, en économie de la santé, en ingénierie de l’informatique et en sciences sociales. Le groupe abordera les avantages médicaux, les changements structurels et procéduraux et l'acceptation sociale des services médicaux numériques. « Nous voulons comprendre comment les technologies de santé personnalisées et centrées sur le patient peuvent être adaptées aux besoins des patients et intégrées dans les structures et procédures de santé existantes », déclare le Prof. Klucken. « Nous sommes d’avis que façonner la numérisation de la médecine nécessite en parallèle le développement de nouvelles méthodes d'évaluation. »

Le dMed utilisera la maladie de Parkinson comme modèle de maladie pour développer et exploiter le potentiel de la numérisation. En s'appuyant sur l’expérience du Prof. Klucken avec l'analyse de la démarche ambulatoire basée sur des capteurs dans la maladie de Parkinson, la première tâche sera de comprendre comment les patients, les médecins et les thérapeutes pourraient utiliser les « données » enregistrées en continu du patient à son domicile. À partir de ces premières expériences, l'utilisation d'autres outils numériques centrés sur le patient, notamment des capteurs portables et des applications mobiles, sera évaluée et intégrée dans la gestion du processus de santé au quotidien.

Ainsi, non seulement les patients et les soignants, mais aussi les médecins, les thérapeutes et les prestataires de soins professionnels sont invités à participer à la conception et à l'évaluation de nouveaux processus de gestion intégrée des soins de santé numérique. « Le Digital Medicine Group s'alignera sur les stratégies de santé numérique au Luxembourg pour combiner des solutions technologiques de santé numérique innovantes et l'informatique de santé avec les besoins des patients et des prestataires de services de santé », explique le Prof. Klucken. « Nous contribuerons à l'innovation dans la santé numérique et l’amélioration des soins de santé en permettant une information rapide, efficace et transparente pour les patients et leurs équipes de soins. »

Le Luxembourg offre un environnement unique pour façonner ce processus de numérisation en médecine. Il bénéficie d'un écosystème complet de soins de santé, avec une interaction étroite entre les décideurs politiques, les prestataires de soins de santé, la recherche et la société/les patients. Cela correspond également aux changements actuels dans l'enseignement médical, les spécialisations en médecine et les activités de recherche interdisciplinaire en biomédecine et en ingénierie médicale qui sous-tendent la nature multidisciplinaire de la numérisation en médecine. La Chaire FNR PEARL en Médecine Numérique soutiendra ce processus avec une solide compréhension des applications centrées sur le patient et une intégration dans les services de santé existants et futurs.

Le Digital Medicine Group a été créé en mars 2021 et travaille en étroite collaboration avec le projet NCER-PD. Il est soutenu par le Programme FNR-PEARL au LCSB (Luxembourg Centre for System Biomedicine) de l'Université du Luxembourg, le LIH (Luxembourg Institute of Health) et la dMed Research Clinic du CHL (Centre Hospitalier de Luxembourg).

© University of Luxembourg