Page d'accueil // Université // Actualités // Diaporama // Stéphane Pallage est nommé nouveau Vice-Président du CA de l’UniGR

Stéphane Pallage est nommé nouveau Vice-Président du CA de l’UniGR

twitter linkedin facebook google+ email this page
Publié le mercredi 13 novembre 2019

Réunis à l’Université du Luxembourg le 13 novembre 2019, les présidents et recteurs des universités membres de l’Université de la Grande Région ont dessiné les contours d’un avenir prometteur pour le groupement universitaire transfrontalier.

Le Professeur Manfred Schmitt (Président de l’Université de la Sarre) et le Professeur Stéphane Pallage (Recteur de l’Université du Luxembourg) ont été respectivement élus président et vice-président du conseil d’administration de l’Université de la Grande Région réuni le 13 novembre dernier à l’Université du Luxembourg.

Le Professeur Pierre Mutzenhardt (Président de l’Université de Lorraine) a passé le relai de la Présidence à son collègue sarrois après deux mandats de deux ans très riches : « L’intensité et la qualité de la coopération au sein de l’UniGR sont exemplaires. Notre capacité à fédérer nos compétences autour d’ambitions conjointes est devenue un atout exceptionnel pour faire face ensemble aux défis européens et internationaux ». Cette intense période a été marquée par la mise en place de la structure légale de l’UniGR (UniGR a.s.b.l.), le renforcement de la visibilité européenne de l’UniGR et le développement de ses domaines phares, notamment la création de l’UniGR-Center for Border Studies (centre de recherche transfrontalier spécialisé dans les études sur les frontières).

Nouvelles perspectives de coopération

Avec l’approbation du nouveau plan stratégique, le Professeur Manfred Schmitt et le Professeur Pallage ont ouvert de nouvelles perspectives de coopération. Celui-ci est principalement axé sur le développement de nouvelles formes de mobilité et de formations multilingues résolument européennes. Mais l’UniGR poursuivra aussi son développement dans les domaines de la recherche et du transfert de technologies. En s’appuyant sur le dynamisme des coopérations scientifiques, l’UniGR aspire aussi à devenir un haut lieu de recherche et d’innovation et un acteur majeur du développement territorial transfrontalier. Des écoles européennes seront ainsi créées dans des domaines scientifiques privilégiés pour répondre aux enjeux territoriaux et sociétaux de la Grande Région dans le contexte européen. Pour le Professeur Schmitt, il s’agit là « d’une façon beaucoup plus prometteuse de tirer profit des avantages liés à la proximité géographique et la diversité culturelle de la Grande Région pour participer activement à l’avenir de l’Europe et donner plus d’attractivité à notre écosystème de l’innovation. L’UniGR contribue ainsi de manière décisive au renforcement de l’attractivité et du dynamisme de la Grande Région ».

A la veille de la prochaine période de programmation européenne, l’UniGR souhaite se profiler comme une université transfrontalière pionnière pour les universités européennes. Le Professeur Pallage conclut que l’UniGR a « une longueur d’avance par rapport à de nombreux partenariats européens et un bel avenir devant elle quand on observe tous les potentiels de coopération détectés et les projets concrets imaginés au cours de ces derniers mois ».