Page d'accueil // Université // Actualités // Diaporama // Jean-Sébastien Coron reçoit un «ERC Advanced Grant»

Jean-Sébastien Coron reçoit un «ERC Advanced Grant»

twitter linkedin facebook google+ email this page
Publié le jeudi 26 avril 2018

Jean-Sébastien Coron, Professeur associé en cryptographie à l’Université du Luxembourg, a été récompensé du prestigieux prix « Advanced Grant » par le Conseil européen de la recherche (ERC). Financé par le programme européen Horizon 2020, Jean-Sébastien Coron et son équipe recevront jusqu’à 2,5 millions d’euros sur une période de cinq ans pour étudier le domaine de la cryptographie au sein de l’Interdisciplinary Centre for Security, Reliability and Trust (SnT) de l’Université.

L’ERC Advanced Grant, la plus prestigieuse subvention individuelle de recherche en Europe, est pour la troisième fois attribuée à un chercheur du SnT.

L’émergence de nouveaux outils de chiffrement

Au cours des trente dernières années, la cryptographie est devenue de plus en plus courante dans tous les domaines de la vie, d’Internet aux élections, en passant par les systèmes bancaires. Deux techniques prometteuses ont récemment émergé pour renforcer la sécurité des citoyens et des organisations. D’un côté, la cryptographie homomorphe est un outil mathématique permettant de travailler sur des données chiffrées sans les déchiffrer. Par exemple, les entreprises peuvent chiffrer leurs bases de données sur cloud et les exploiter sans reconvertir les dossiers en texte clair. D’un autre côté, les cartes multilinéaires cryptographiques ont révolutionné le secteur avec l’émergence de l’obfuscation indistinguable (indistinguishability obfuscation [iO]), une méthode de pointe qui dissimule le code d’un programme mais préserve sa fonctionnalité.

« Malgré ces avancées, la sécurité des cartes multilinéaires est encore mal comprise et de nombreux projets iO ont été compromis. De plus, toutes les constructions d’iO sont actuellement impraticables : l’obfuscation d’un programme ajoute des retards considérables et ralentit effectivement les temps de fonctionnement, » constate le Professeur Jean-Sébastien Coron. En tant que directeur de l’Applied Crypto Group (ACG) à la Faculté des Sciences, de la Technologie et de la Communication (FSTC), Jean-Sébastien étudiera donc la combinaison de ces deux méthodes pour trouver la meilleure solution.

Se concentrer sur les bases mathématiques

Le projet de recherche de Jean-Sébastien Coron « CLOUDMAP : le Cloud Computing par le Chiffrement Homomorphe et les Cartes Multilinéaires » a pour but de rendre les tâches cryptographiques utilisables en pratique, de façon à ce que les citoyens n’aient pas à faire de compromis sur la confidentialité et la sécurité de leurs données. Cet objectif ne peut être atteint qu’en se concentrant sur les bases mathématiques de ces méthodes, plutôt qu’en travaillant sur les premières optimisations. À long terme, le projet pourrait avoir un impact sur de nombreux secteurs, car il permettrait une meilleure protection des données des utilisateurs, par exemple dans le cadre du Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) qui se profile à l’horizon.

« Cette subvention de l’ERC me donne l’occasion unique de faire avancer le projet CLOUDMAP en formant une équipe solide d’experts en cryptographie et en mathématiques, » commente Jean-Sébastien.

Troisième ERC Advanced Grant pour le SnT de l’Université

Le Conseil européen de la recherche  (CER)est le premier organisme de financement paneuropéen conçu pour soutenir la recherche exploratoire à l’initiative des chercheurs et favoriser l’excellence scientifique en Europe. Les ERC Advanced Grants sont des subventions attribuées aux chercheurs bien établis ayant besoin de financement à long terme pour développer un nouveau projet exceptionnel.

Coron est le troisième scientifique à être récompensé par l’ERC Advanced Grant au SnT, après le Prof. Lionel Briand et le Prof. Björn Ottersten. « Le SnT est fier de sa recherche de pointe à long terme et de sa recherche fondée sur la demande menée en collaboration avec le secteur. Ces subventions, attribuées selon l’excellence scientifique, démontrent notre capacité à établir avec succès des liens entre ces deux mondes, » indique Ottersten, Directeur du SnT.
Le recteur Prof. Stéphane Pallage est très fier de cette reconnaissance internationale pour les chercheurs en TIC de l’Université : « Ceci montre clairement la qualité exceptionnelle de notre recherche dans ce secteur, notre capacité à attirer des chercheurs talentueux et à les aider à exploiter leur potentiel, » commente-t-il.

Droit d'image: © Université du Luxembourg