Page d'accueil // Université // Actualités // À la une // Partenariat avec Daiwa Pharmaceutical sur la diététique et le cancer

Partenariat avec Daiwa Pharmaceutical sur la diététique et le cancer

twitter linkedin facebook email this page
Publié le mercredi 14 septembre 2022

L'Université du Luxembourg et Daiwa Pharmaceutical, l'un des principaux fournisseurs japonais d'aliments fonctionnels, ont conclu un partenariat stratégique, avec le Centre Hospitalier Emile Mayrisch et le Luxembourg Institute of Health, dans le but d'étudier les compléments alimentaires pour les patients atteints de cancer et d'identifier les mécanismes sous-jacents entre les bactéries intestinales (microbiome), ses métabolites dérivés et les cellules immunitaires des patients.

Le projet conjoint promet d'identifier de nouveaux points d'intervention ciblant l’interaction entre le microbiome et son hôte (c'est-à-dire le patient). À terme, ces travaux contribueront à l'établissement de recommandations diététiques pour les patients soumis à des traitements anticancéreux. 

Il s'agit d'un nouveau domaine prometteur de la recherche en oncologie et les essais cliniques sont encore très rares. Par conséquent, cette étude sera cruciale pour établir des collaborations significatives entre les cliniciens, les chercheurs et l'industrie. 

Le projet conjoint, baptisé PREImuno2, est cofinancé par le Fonds national de la recherche du Luxembourg (FNR) dans le cadre d'un programme BRIDGES

La responsable du projet, Dr Elisabeth Letellier, chef du groupe Mécanismes moléculaires des maladies au sein du Département Sciences de la vie et médecine, à la Faculté des Sciences, des Technologies et de Médecine, a développé une expertise reconnue dans les interactions hôte-microbiome liées au cancer. Dans le cadre de ce projet et avec son équipe, elle s'attachera à étudier l'effet d'une supplémentation en fibres dans des modèles de souris cancéreuses à microbiome humanisé sous traitement d'immunothérapie. Elle vise également à identifier de nouvelles interventions fondées sur le microbiome pour les patients atteints de cancer à l’aide de modélisation informatique.

© Photo: Alexander Grey sur Unsplash