Page d'accueil // Université // Actualités // À la une // La recherche japonaise consolide ses liens avec le Luxembourg

La recherche japonaise consolide ses liens avec le Luxembourg

twitter linkedin facebook google+ email this page
Publié le mardi 09 juillet 2019

Les liens entre le Luxembourg et le Japon viennent de se consolider dans le secteur de la recherche scientifique : des représentants de l’institut japonais RIKEN, de l’université du Luxembourg et du Luxembourg Institute for Health (LIH) ont aujourd’hui signé un accord officialisant leur volonté de renforcer la coopération entre les trois institutions.L’élément principal de cet accord est la création de « RIKEN Outpost Labs ».

Dans ces laboratoires communs, des scientifiques expérimentés de RIKEN viendront mener des travaux de recherche au Luxembourg pendant six mois, intensifiant ainsi la collaboration avec les chercheurs luxembourgeois.

RIKEN Outpost Labs

Dans les RIKEN Outpost Labs, les scientifiques japonais et leurs partenaires luxembourgeois vont mener en premier lieu des projets de recherche sur la thématique « cerveau et système digestif » et sur les maladies associées. Des chercheurs ont récemment observé que, chez les personnes atteintes par des maladies neurodégénératives, le système immunitaire et la composition de la communauté microbienne de l’intestin – le microbiote intestinal – sont altérés. Les projets avec RIKEN vont donc entre autres se concentrer sur ces observations afin d’éclaircir les liens avec l’apparition des maladies neurodégénératives.

RIKEN est un institut de recherche japonais qui conduit des travaux de recherche de haut niveau, reconnus au niveau international et couvrant un large éventail de disciplines, de la biologie du développement à la physique quantique. Pourquoi renforcer la présence de RIKEN au Luxembourg ? Claude Meisch, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, l’explique en quelques mots : « La recherche scientifique menée au Luxembourg a gagné en visibilité à l’étranger ces dernières années, et nous devons maintenant développer notre réseau à l’international. Nous sommes donc très heureux du succès des échanges avec RIKEN. »

Une collaboration de longue date

Cette collaboration intensive de plusieurs institutions de recherche luxembourgeoises avec RIKEN a débuté sous l’impulsion du Luxembourg Centre for Systems Biomedicine (LCSB) et avec le soutien du Fonds national de la recherche (FNR). En 2016, le FNR a lancé un programme d’échange permettant à de jeunes chercheurs travaillant au Luxembourg d’effectuer des séjours de recherche au Japon au sein du RIKEN Center for Integrative Medical Sciences (RIKEN-IMS). Cette initiative a été suivie par plusieurs symposiums de haut niveau, au Japon en 2017 d’abord, puis au Luxembourg en 2018. « Nous avons toujours été soutenus au niveau politique dans les deux pays », explique Marc Schiltz, secrétaire général du FNR. « C’est une des raisons pour lesquelles cette importante collaboration avance à grands pas. »

En juillet 2018, lors du symposium organisé au Luxembourg, une salle de conférence au LCSB fut officiellement baptisée « salle RIKEN » et plusieurs mesures destinées à approfondir la coopération entre les deux pays furent discutées. Cela va maintenant avoir un impact concret souligne le professeur Paul Wilmes, en charge de la coopération avec RIKEN au LCSB, où il dirige le groupe Eco-Systems Biology. « Nous sommes ravis de la création de ces laboratoires au LCSB et au LIH. Ils vont permettre à des scientifiques de RIKEN de mener des projets de recherche au Luxembourg, et cette nouvelle proximité géographique va intensifier les échanges et les transferts de connaissances. » Le professeur Ulf Nehrbass, directeur du LIH, confirme : « Je suis certain que cela va fortement stimuler la recherche des deux côtés. Les performances du Luxembourg en matière de recherche scientifique vont continuer de s’améliorer. » Le professeur Tadashi Yamamoto, directeur du RIKEN-IMS, souligne : « Les collaborations avec le LCSB et le LIH viennent enrichir nos activités de recherche, particulièrement dans les domaines de la neuro-immunologie et des sciences médicales basés sur les données. »

Copyright: ©  Olivimages