Page d'accueil // Université // Actualités // Diaporama // Le CVCE a intégré l’Université du Luxembourg

Le CVCE a intégré l’Université du Luxembourg

twitter linkedin facebook google+ email this page
Publié le lundi 04 juillet 2016

Après plus de dix ans d’une coopération fructueuse entre les deux institutions, le Centre Virtuel de la Connaissance sur l’Europe (CVCE) a intégré l’Université du Luxembourg au 1er juillet 2016. Lors d’une réception de bienvenue sur le Campus de Belval ce même jour, le recteur Rainer Klump et le vice-recteur académique Romain Martin ont accueilli les 40 collaborateurs du CVCE. Le déménagement du château de Sanem, siège du CVCE, à la Maison des Sciences Humaines est prévu le 22 juillet. Le 25 juillet, les collaborateurs du CVCE pourront dès lors entamer leur première journée de travail officielle dans leurs nouveaux bureaux à Belval.

Depuis le 1er juillet, l’ensemble des projets et des contrats du CVCE ont été repris par l’Université du Luxembourg et seront progressivement adaptés à sa stratégie globale. L’Université assurera la pérennité de l’infrastructure numérique de recherche sur la construction européenne, développée par le CVCE, et lui conférera de nouvelles opportunités d’évolution. L’infrastructure, qui reste accessible à l’adresse www.cvce.eu, constitue en effet une source essentielle pour les chercheurs, les médias et l’enseignement ainsi que pour toute personne intéressée par l’Europe, et a acquis, avec ses deux millions de documents consultés annuellement, une large notoriété internationale. Ses contenus et ses collections continueront à être enrichis, ses publications et ses outils numériques resteront accessibles.

Digital European Integration Studies (DEIS)

L’intégration du CVCE à l’Université du Luxembourg fait suite à la décision du gouvernement, réuni en Conseil le 5 juin 2015, de réorganiser le paysage de la recherche en sciences humaines, notamment par la création d’un centre interdisciplinaire d’Histoire contemporaine (aussi nommé Institut d’histoire du temps présent) au sein de l’Université. Il s’agit de fédérer les efforts de la recherche en études européennes et en humanités numériques afin de positionner le Luxembourg au meilleur niveau de la recherche européenne et internationale dans ces domaines.

« Grâce à une excellente coopération entre les deux institutions, le processus d’intégration est un succès », se réjouit Rainer Klump. « L’intégration s’intègre parfaitement dans la stratégie numérique de l’Université dont l’apprentissage numérique, la mission européenne et le lien avec le Luxembourg constituent les piliers fondamentaux. »

Depuis sa création en 2002, le CVCE a relevé avec succès le défi d’innover les études européennes et, en 2010, il a passé une convention de partenariat avec l’Université. L’intégration juridique, scientifique, humaine et logistique du CVCE a été préparée de manière intense plusieurs mois durant et le personnel accompagné individuellement. Les compétences clés des chercheurs du CVCE dans les domaines de l’histoire, de l’intégration européenne et des humanités numériques viendront renforcer l’Université. En contrepartie, les chercheurs intégrés profiteront des installations et de la notoriété de l’Université.

Pour une durée transitoire de 12 mois, les chercheurs travailleront d’abord sous une infrastructure de recherche temporaire appelée Digital European Integration Studies (DEIS). Après l’entrée en fonction, en septembre, du nouveau directeur de l’Institut d’histoire du temps présent, le Prof. Dr. Andreas Fickers, l’intégration partielle du CVCE au sein de l’institut sera mise en œuvre.

Au 1er juillet 2016, le Centre d’études et de recherches européennes Robert Schuman, ainsi que les sections documentaires du Centre de documentation et de recherche sur la Résistance et du Centre de documentation et de recherche sur l’Enrôlement forcé ont également rejoint l’Université.

© Michel Brumat / Université du Luxembourg 2016