Page d'accueil // SnT // News & E... // Le Luxembourg teste l’avenir de la sécurité aéroportuaire

Le Luxembourg teste l’avenir de la sécurité aéroportuaire

twitter linkedin facebook google+ email this page
Publié le mardi 06 novembre 2018

L’Interdisciplinary Centre for Security, Reliability and Trust (SnT) de l’Université du Luxembourg, en collaboration avec lux-Airport, a testé un système de sécurité des aéroports de haute technologie, ouvrant la voie à un avenir dénué de fouilles aléatoires ou de longues files d’attente.

Une équipe composée de scientifiques, de techniciens et de membres des équipes du lux-Airport a travaillé toute la nuit pour tester un nouveau système de bout en bout intelligent, capable d’analyser le comportement in situ des passagers, leur historique de voyage et leur profil de réservation, afin de les classer en fonction de leur « fiabilité ». Ce système oriente ensuite les passagers vers différents contrôles de sécurité en fonction de leur niveau de risque (réduit, normal et renforcé).

Le consortium européen FLYSEC, formé de 11 partenaires parmi lesquels l’Université du Luxembourg et lux-Airport, a passé trois ans à mettre au point ce système, soumis à rude épreuve lors du test final organisé à l’aéroport de Luxembourg. L’équipe a installé des capteurs sophistiqués dans l’aéroport pour suivre 100 acteurs, qui jouaient pour l’occasion le rôle de passagers en transit, lors de différents scénarios allant des arrivées aux embarquements.

Grâce à ce système, le personnel de l’aéroport peut désormais compter sur un ensemble de technologies de pointe. Les kiosques intelligents vérifient les titres de transport et utilisent les données des dossiers passagers pour identifier les réservations et les profils de voyage inhabituels. Pendant ce temps, à l’aide d’une analyse des mouvements, le système alerte l’équipe de tout comportement suspicieux à l’intérieur de l’aéroport. Une plateforme web réunit toutes ces informations pour proposer une approche globale de la surveillance aéroportuaire et différentes simulations de scénario, tandis que les applications mobiles offrent aux équipes de sécurité une assistance opérationnelle sur le terrain pour faire face aux éventuels incidents.

 

L’équipe du FLYSEC a conçu ce système avec pour principe de base la sécurité comme service à la clientèle. Cette approche novatrice se démarque des méthodes actuelles, où l’accroissement des mesures de sécurité se fait au dépend du confort des passagers. Mais le principal avantage de ce système est la fin des longues files d’attente et des mesures de sécurité contraignantes, sources de mécontentement des passagers et synonymes de hausse des coûts. Une application mobile permet en outre de guider les passagers tout au long de l’enregistrement, des contrôles de sécurité et de l’embarquement, réduisant ainsi le temps qu’ils passent à l’aéroport.

Le chercheur du SnT Aurel Machalek insiste sur le fait qu’il est important de pouvoir contrôler les passagers objectivement. « Nos analyses se basent sur des données brutes et ne tiennent pas compte de paramètres comme la couleur de la peau ou les symboles religieux, ce qui rend notre processus non seulement plus efficace mais aussi plus éthique. Il s’agit d’une solution technique qui dote la sécurité dans les aéroports de nombreuses technologies de pointe et de nouvelles données, mais aussi d’une solution plus humaine, qui améliore l’expérience de chaque passager et des équipes. »

Daniel Conrardy, responsable de la sécurité à lux-Airport, est fier du rôle tenu par son organisation dans l’identification de solutions à la question pressante de la sécurité dans les aéroports. « En dépit du fait que nous soyons un petit aéroport dans l’un des plus petits pays de l’Europe, je suis fier que lux-Airport ait été choisi pour participer à cet ambitieux projet du FLYSEC. Cette expérience s’est avérée une expérience très enrichissante, pour moi comme pour mon équipe. »

Tandis que le nombre de passagers à travers le monde devrait dépasser les 8 milliards par an en 2036, les autorités estiment que les modèles de sécurité actuels des passagers sont insoutenables à long terme. La solution proposée par le FLYSEC, désormais prête à une mise en œuvre réelle, montre qu’une sécurité accrue et une amélioration de l’expérience des passagers peuvent aller de pair.

 

© Copyright Integrated Systems Laboratory 2018 Institute of Informatics & Telecommunications National Center for Scientific Research “Demokritos”