Page d'accueil // Recherche // Highlights // Une chaire en finance durable pour l'enseignement et la recherche

Une chaire en finance durable pour l'enseignement et la recherche

twitter linkedin facebook email this page
Publié le jeudi 25 novembre 2021

L'Université du Luxembourg, le ministère des Finances, le ministère de l'Environnement, du Climat et du Développement durable ainsi que le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche célèbrent le premier anniversaire de la Chaire et programme de recherche en finance durable. La chaire a été lancée en 2020 pour stimuler l'enseignement et la recherche dans le domaine de la finance durable, et est hébergée à la Faculté de Droit, d'Economie et de Finance de l'Université, sous la coordination du professeur Michael Halling.

La durabilité est devenue une dimension centrale des activités économiques et des institutions publiques. Le secteur financier intègre de plus en plus la durabilité dans la conception de ses produits et services. Cette évolution génère de nouvelles exigences pour les diplômés. La chaire et le programme de recherches vise à contribuer à un système économique durable et inclusif au Luxembourg, à exporter les connaissances scientifiques à l'international et à former des diplômés qui excelleront dans le domaine de la finance durable.

Former les professionnels de la finance verte

La chaire comprend une option en « Finance Durable » en deuxième année du Master en finance et économie. Cette filière a été conçue par des universitaires et des professionnels avec une expérience dans la modélisation et la gestion des risques liés au développement durable, dans la réalisation de rapports de due diligence sur des questions environnementales, sociales et de gouvernance (ESG), et des rapports RSE (responsabilité sociale des entreprises). Depuis 2020, 43 étudiants de ce Master se sont inscrits pour l’option. Les étudiants seront munis des plus récentes connaissances sur les risques financiers liés au climat, ainsi que de l'expertise et des réseaux nécessaires pour concevoir des solutions pratiques pour mesurer et gérer ces risques.

Dans le cadre de la chaire a également été créé la formation des cadres pour les professionnels de la finance, ainsi que la formation continue « Certificate in Sustainable Finance ». 16 étudiants se sont inscrits pour la première formation continue qui a débuté en mai 2021.

Promouvoir la recherche en finance durable

Le programme de recherche de la chaire porte sur la recherche fondamentale et appliquée en matière de finance durable. Huit projets de recherche sont actuellement en cours, portant entre autres sur des sujets diversifiés tels que la transparence en matière d’informations ESG et financières, la mesure du risque lié au carbone, la gestion de fonds communs de placement, ou encore les risques et rendements de l'activisme en matière d’ESG.

Des conférences publiques seront régulièrement organisées pour partager les résultats et encourager le dialogue avec les institutions financières et publiques. Depuis la création de la chaire en 2020, plusieurs événements virtuels ont été organisés et des initiatives visant à organiser des événements en présentiel plus larges sont en cours.

La chaire favorisera également l'échange de connaissances par le développement de collaborations internationales avec des réseaux d'acteurs et d’institutions partenaires afin de stimuler les collaborations de recherche. La Faculté vise à créer un Centre d’excellence national en matière de recherche dans le domaine de la finance durable, le « National Center of Excellence in Sustainable Finance Research », intégrant des recherches en droit, économie, finance et dans d'autres disciplines de recherche pertinentes.

« Le Département Finance de la Faculté dispose de l'expertise nécessaire pour accompagner et soutenir la transformation de la finance durable du Luxembourg », déclare la Prof. Katalin Ligeti, doyenne de la Faculté de Droit, d’Economie et de Finance. « Nous formons une nouvelle génération de leaders dans ces domaines émergents, contribuant ainsi à ce que la place financière luxembourgeoise reste à la pointe de l'innovation. »

« L'Université est extrêmement reconnaissante pour le soutien des ministères qui a permis la création de cette chaire », déclare le Prof. Stéphane Pallage, recteur de l’Université. « Il est important que la société intègre la perspective de la durabilité dans ses plans et ses activités. La chaire permettra de conseiller et repoussera les frontières de la connaissance dans ce domaine. L'Université a un rôle clé à jouer dans l'avancement de la finance et de la gouvernance durables. La chaire est au cœur de notre cadre stratégique qui a identifié le développement durable et sociétal comme l'un des trois principaux défis auxquels l'Université doit contribuer. »

Pierre Gramegna, ministre des Finances, déclare : « Le monde de la finance vit une profonde mutation pour intégrer la durabilité dans ses processus. La chaire en finance durable est vitale car nous devons former nos futurs professionnels de la finance, mais aussi nos collaborateurs actuels. Avec les recherches prévues dans le cadre de la chaire, nous pouvons accompagner les institutions financières dans leur transition vers une finance durable. Nous devons non seulement financer des projets verts, nous devons également rendre la finance plus verte. »

« La réorientation des flux financiers est cruciale pour atteindre nos objectifs de durabilité et de climat », déclare Carole Dieschbourg, ministre de l'Environnement, du Climat et du Développement durable. « La chaire et le programme de recherche en finance durable contribueront à développer une base solide de talents en finance durable et à faire progresser notre capacité à développer des produits financiers transparents, étayés par des données fiables et dotés d’impact. Je suis ravie d'avoir l'Université du Luxembourg comme partenaire dans ce défi, et je salue l'interaction accrue entre les sciences et la finance. »

« En tant que ministre de tutelle de l'Université du Luxembourg, mais aussi en tant que membre du gouvernement, je me réjouis particulièrement du soutien du ministère des Finances et du ministère de l'Environnement, du Climat et du Développement durable à travers cette chaire », déclare Claude Meisch, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. « L’initiative est un parfait exemple de réponse concrète à une demande, respectivement un exemple d'anticipation des besoins d'un secteur économique en pleine évolution, le secteur financier. »

À propos de Michael Halling

Michael Halling a rejoint la Faculté en 2021. Ses recherches couvrent les domaines de l'évaluation et de la gestion des actifs, de la finance d'entreprise empirique et de la structure du capital, ainsi que de la finance durable et des technologies financières.

Le Prof. Halling a enseigné un large éventail de cours en finance, dans diverses institutions, notamment à l'Université de Vienne, à l'Université de l'Utah et à la Stockholm School of Economics, où il a également dirigé le programme de recherche sur les systèmes financiers MISTRA. Il possède une expérience de l'enseignement à tous les niveaux universitaires, y compris la formation des cadres et les formations doctorales. À la Stockholm School of Economics, il a remporté le prix de l'"Enseignant de l'année" pour les cours de niveau master et au niveau exécutif.

Michael Halling est titulaire d'un doctorat en finance de l'Université de Vienne et d'un doctorat en informatique de l'Université de technologie de Vienne.

© Université du Luxembourg / Photo : Sophie Margue