Page d'accueil // Recherche // Highlights // Des chercheurs en histoire distingués aux FNR Awards 2021

Des chercheurs en histoire distingués aux FNR Awards 2021

twitter linkedin facebook email this page
Publié le vendredi 22 octobre 2021

Trois des sept prix décernés par le Fonds national de la recherche (FNR) pour récompenser des réalisations scientifiques exceptionnelles ont été décernés à des chercheurs de l'Université du Luxembourg.

Des chercheurs du Luxembourg Centre for Contemporary and Digital History (C²DH) de l’Université ont reçu les prix du « Outstanding Promotion of Science to the Public » ainsi que du « Outstanding Mentor Award ». La Dr Christa Birkel, qui a obtenu son doctorat à la Faculté des Sciences Humaines, des Sciences de l’Éducation et des Sciences Sociales​, a reçu le prix du « Best Thesis Award ».

La cérémonie des FNR Awards s'est déroulée à la Maison des Arts et des Étudiants, sur le Campus Belval. Depuis 2009, le FNR organise chaque année les FNR Awards, qui récompensent la contribution de la communauté scientifique luxembourgeoise à la science. Les prix sont déclinés en quatre catégories, et chaque prix est doté de 5 000 EUR :

  • Outstanding Promotion of Science to the Public
  • Outstanding Mentor 
  • Outstanding PhD Thesis
  • Outstanding Scientific Achievement

Les chercheurs en histoire à l’honneur

 

  • « Outstanding Promotion of Science to the Public»: Stefan Krebs et l'équipe de REMIX

Le projet de recherche « Remixing Industrial Pasts in the Digital Age: Sounds, Images, Ecologies, Practices and Materialities in Space and Time » porte sur l’étude de l'histoire industrielle de la région du Minett. Le projet fait partie d'Esch2022 Capitale européenne de la culture. Une équipe d’historiens, d’anthropologues et de designers étudient les récits en lien avec le Minett en mettant l’accent sur des sujets négligés tels que la pollution, les habitudes de consommation des travailleurs, le développement du logement, la migration et les flux cachés de personnes, de biens et d'informations à travers la frontière.

Les résultats du projet seront présentés dans le cadre d’une exposition virtuelle en 2022. Le projet implique la participation des habitants de la région du Minett, et a recours àdes méthodes d'histoire publique telles que le crowdsourcing et les échanges de tradition orale. Á cette fin, l'équipe a organisé et animé un Laboratoire d'Histoire Temporaire dans le pavillon Annexe22 à Esch-sur-Alzette en 2020. Les résidents ont pu participer au crowdsourcing de sources historiques, enregistrer leur histoire personnelle en mode oral, prendre un autoportrait ou enregistrer une carte postale sonore. Le point culminant a été l'installation vidéo interactive « Historical Voices from the Minett ». L'installation présentait six récits de vies personnelles liées à la région du Minett. Sur la base de recherches historiques existantes et nouvelles, les récits ont été rédigés par les historiens et anthropologues et ont ensuite été sonorisés, les bandes étant dotées d'images provenant de diverses archives locales. L'installation, mettant en lumière les diverses langues de la région, a trouvé résonnance auprès des habitants et des visiteurs.

Stefan Krebs est Assistant Professor en histoire contemporaine au C²DH. Il a obtenu son doctorat en histoire des technologies à l'Université RWTH d'Aix-la-Chapelle. Ses intérêts de recherche portent sur l'histoire culturelle de l'ingénierie, de l'automobile et du design ainsi que sur l'histoire de la réparation.

 

  • Meilleure dissertation doctorale : Christa Birkel

La Dr. Christa Birkel a effectué sa thèse dans le cadre du projet de recherche financé par le FNR « LUXDYNAST - Europe and the House of Luxembourg - Governance, Délégation et Participation entre Région et Empire (1308 -1437) ». Elle a reçu le prix « Excellent Thesis Award 2020 » de l'École doctorale en sciences humaines et sociales.

Sa thèse porte sur les éléments du pouvoir et de la domination. Alors que la recherche sur l’époque médiévale a hérité d'une compréhension unidimensionnelle du règne au 19ème siècle, selon laquelle les gouvernés étaient exclusivement soumis à la volonté de leur souverain, il a depuis été démontré que le pouvoir au Moyen Âge se déroulait de manière plus complexe et interactive, contrairement à ce que des chercheurs précédents avaient suggéré. Il est désormais possible de décrire plus précisément le fonctionnement du pouvoir au Moyen Âge à l'aide d'une boîte à outils de concepts et d'approches sociologiques, politologiques et historiques.

Le Duché de Luxembourg à la fin du Moyen Âge représente un champ passionnant d'investigation et de test de ces nouveaux outils d'analyse. Au début du XIVe siècle, le réseau des comtes de Luxembourg et leur intégration dans des cadres plus larges s’est considérablement élargi. En plus de cette approche méta-régionale, la thèse devait également démonter un système politique à plusieurs niveaux pour le Luxembourg : depuis 1388, le Duché était dirigé par des titulaires de privilèges en alternance et se caractérisait ainsi par un système de gouvernement dualiste. La thèse a interrogé entre autres la formation de la politique entre coopération et compétition, les opportunités de participation pour les élites locales et l'importance des procédures consensuelles et autoritaires.

 

  • « Outstanding Mentor » : Andreas Fickers

Ce nouveau prix récompense un mentorat exceptionnel, par lequel un superviseur soutient le développement professionnel et de carrière tout en transmettant des valeurs de recherche positives et en favorisant un environnement de recherche diversifié et inclusif. Le Prof. Andreas Fickers est depuis 2016 directeur du Luxembourg Centre for Contemporary and Digital History (C²DH). Il a obtenu son doctorat en 2002 à l'Université RTWH d'Aix-la-Chapelle.

Plusieurs de ses doctorants l'ont nommé pour ce prix à son insu. « Travailler avec Andreas, c'est comme jouer au tennis », explique Aurélia Lafontaine, une de ses doctorantes. « Il reprend chacune de vos idées, donne des conseils utiles et vous permet ensuite de repenser votre proposition ». Ou, comme l’exprime Dominique Santana : « Pour Andreas, si vous faites de votre mieux et que vous êtes honnête avec vous-même en le faisant, alors il est impossible d'échouer dans la recherche ».

« Le noyau de la recherche académique ce sont les personnes et si vous n’avez pas d’intérêt pour les gens, vous n’aurez pas d’intérêt pour leur recherche », explique Andreas Fickers. « Je suis ému et honoré d‘être le premier récipiendaire d’un nouveau prix par lequel le FNR rend hommage à l’avancement de la science mais également à l’importance du mentorat pour l’avancement de la science. »

 

Regardez la diffusion en direct sur le site du FNR.

Droit d'image: Olivier Minaire