Page d'accueil // Recherche // FSTM // DPHYMS // Research Areas // Matériaux Energétiques & Semi-conducteurs

Matériaux Energétiques & Semi-conducteurs

Laboratoire de Photovoltaïque

                                                                            

 

                                                                           

 

Au Laboratoire de Photovoltaïque (LPV), nous étudions quels sont les mécanismes exacts qui réduisent l’efficacité d’une cellule solaire réelle par rapport à une cellule théorique. Nous préparons les matériaux semi-conducteurs de façon précise et procédons à des mesures optoélectroniques, telle que la photoluminescence, afin de comprendre par exemple l’absorption de la lumière et la perte des électrons photogénérés. L’accent est mis sur les cellules solaires de prochaine génération, basées sur des dispositifs tandem à couche mince. Nous contribuons à l’amélioration de l’efficacité des cellules solaires à couche mince.

Groupe dirigé par Prof. Susanne Siebentritt

Laboratoire de matériaux énergétiques

 

 

 

 

Le laboratoire de matériaux énergétiques (LEM) étudie les réactions physiques et chimiques liées à la synthèse des semi-conducteurs afin de comprendre les propriétés optoélectroniques qui en résultent. Le laboratoire travaille sur de nouveaux semi-conducteurs et des nouvelles méthodes utilisant des matériaux abondants, pouvant être utilisés à la synthèse de cellules solaires, avec une faible consommation d’énergie. Actuellement, les travaux de recherche se portent sur les petits dispositifs de cellules solaires semi-transparents.

Groupe dirigé par Prof. Phillip Dale

 

Microscopie à sonde locale

 

 

 

La microscopie à sonde locale est idéale pour étudier les propriétés de matériaux fonctionnels à l’échelle nanométrique. Au sein du laboratoire SPM, nous utilisons des techniques à sonde locale et de photoluminescence pour analyser des semi-conducteurs à la pointe de la technologie, comme par exemple les pérovskites hybrides, des chalcopyrites et des matériaux 2D. Afin d’améliorer les performances des dispositifs fonctionnels, nous développons de nouveaux outils analytiques et méthodes de dépôt qui nous aide à comprendre comment ajuster les propriétés de surface et d’interface.

Groupe dirigé par Prof. associé Alex Redinger