Page d'accueil // Recherche // FLSHASE // Programme go... // Gouvernance et Religion en Europe

Gouvernance et Religion en Europe

Avec le soutien du Ministère d’Etat du Luxembourg, la conférence est organisée par Eurel, réseau de chercheurs en droit et en sciences sociales spécialisés sur la religion (http://www.eurel.info) et le Research Group for European Governance de l’Université du Luxembourg (http://europa.uni.lu). Il reçoit également le soutien de Droit, Religion, Entreprise et Société (University of Strasbourg), du Groupe, Sociétés, Religions, Laïcités (Ecole Pratique des Hautes Etudes of Paris) et de la  Luxembourg School of Religion and Society.

Le colloque se concentre sur le rôle de la religion dans l’élaboration européenne des politiques et du droit. Les contributions en droit, en sciences politiques et en sociologie s’articulent autour de 4 panels bilingues (anglais et français) et deux conférences plénières. La conférence se déroule les 29 et 30 septembre 2016, sur le campus du Limpertsberg de l'Université du Luxembourg, Bâtiment des Sciences,162a Avenue de la Faïencerie, L-1511 Luxembourg-Ville.

Panel 1 : Religion, discours et processus décisionnels

La déconstruction partielle, à l’époque contemporaine, du système traditionnel de partis a progressivement modifié l’interaction systémique entre les acteurs politiques et les institutions religieuses. En particulier, les communautés religieuses les plus importantes ont une capacité politiquement influente de mobilisation de leurs membres, ainsi que d’alliance avec les partis politiques, qui peuvent alors soutenir leurs objectifs non seulement sur la base de leurs convictions, mais également pour des raisons d’opportunisme électoral.

Panel 2 : Engagement religieux et mobilisations politique des groupes religieux minoritaires

Ce panel vise à recenser les facteurs politiques, culturels et sociaux qui alimentent la demande de légitimité politique et de reconnaissance institutionnelle des groupes religieux par les autorités étatiques. Il veut améliorer la connaissance des engagements politiques et religieux, et du statut des responsables religieux et de leurs relations au sein et en dehors des structures de leur propre communauté, quel que soit le niveau de reconnaissance étatique. Les approches seront quantitatives et qualitatives.

Panel 3 : Groupes religieux, acteurs et objets de la gouvernance locale

Ce panel vise à analyser si les organisations religieuses deviennent sujets ou objets de la gouvernance locale, comment et pourquoi. L’intérêt porte à la fois sur la présence de la religion dans la gouvernance locale, et sur les répertoires symboliques et discursifs mobilisés pour justifier ou s’opposer à cette implication. Les contributions concernant la participation des organisations religieuses et des ONG confessionnelles aux réseaux de la gouvernance locale et aux processus d’élaboration des politiques, ainsi que celles portant sur les façons dont la diversité religieuse est construite et gérée comme objet de politique, sont particulièrement appréciées.

Panel 4 : Les religions dans la législation et l’application de la loi

Les États et les religions interagissent de différentes manières. Tout d’abord, le droit de l’État laïque se réfère à la religion, car il garantit la liberté religieuse et organise la demande religieuse. Deuxièmement, et au-delà, il peut s’inspirer de la pensée religieuse pour résoudre les problèmes contemporains. Ce panel vise à repérer les arguments religieux et antireligieux dans la législation et la jurisprudence.

Pour toute information complémentaire: governance@uni.lu- eurel@misha.cnrs.fr