Page d'accueil // Recherche // FHSE // DBCS // News & E... // Résultats de l'enquête COME-HERE au Luxembourg

Résultats de l'enquête COME-HERE au Luxembourg

twitter linkedin facebook email this page
Publié le lundi 16 août 2021

Deux enquêtes menées auprès de résidents luxembourgeois en mars et juin 2021 offrent un aperçu de leurs conditions de travail et de vie pendant la pandémie, notamment leurs revenus, le respect des consignes sanitaires et leur état de santé avant et après la pandémie.

L'enquête a été coordonnée par les Profs.  Conchita d’AmbrosioSamuel GreiffAnna KornadtLuca Ratti et Claus Vögele, et réalisée par TNL Ilres. Elle a été menée sur un échantillon représentatif au niveau national de 807 personnes en mars, qui ont été recontactées en juin. 643 personnes ont participé aux deux entretiens.

Télécharget le dossier complet:

Changements induits par le COVID-19 et réponses comportementales

Les résultats montrent que la grande majorité des personnes suit les recommandations relatives aux mesures de distanciation sociale et d'hygiène. Près de la moitié des répondants a indiqué suivre rigoureusement les directives officielles. Dans les deux enquêtes, seulement moins de 10 % des participants ont déclaré ne pas en tenir compte.

60% des individus déclarent porter des masques, et plus de la moitié d'entre eux garde très souvent une distance d'au moins un mètre.

 

« Suivez-vous les recommandations des autorités pour prévenir la propagation du COVID-19 ?
1 indique « Pas du tout » et 7 indique « Absolument ».

Respect d'une distance d'un mètre et port du masque lorsque la distance de deux mètres n'est pas possible.
1 indique « Jamais » et 6 indique « Tout le temps ».

La pandémie a sans aucun doute eu des effets négatifs sur la vie, le travail et les moyens de subsistance des individus. Depuis le début de la pandémie en février 2020, 10 % des personnes interrogées ont perdu un proche, 8 % ont subi une perte importante de revenus et près de 4 % ont perdu leur emploi. Cependant, les expulsions et l'impossibilité d'accéder à suffisamment de nourriture ou de médicaments étaient rares.

Parmi les personnes déclarant avoir un emploi, près de 50 % en avril 2020 étaient en télétravail, avant de chuter à 27 % en août 2020. En mai 2021, 31 % des personnes interrogées travaillaient encore à domicile.

Confiance dans les institutions et le gouvernement

En mars 2021, 15% des personnes interrogées ont déclaré avoir pleinement confiance que le gouvernement pourrait gérer la pandémie, et 54% une confiance élevée. Les participants ont confiance en la capacité de gestion des services de santé (24 % une confiance totale et 52 % une confiance élevée). Seuls 7 % n'ont aucune confiance dans le gouvernement et seulement 3 % n'ont pas confiance dans les services de santé.

Santé mentale et bien-être

L'enquête comprend de nombreuses questions évaluant la santé mentale et le bien-être. Le bien-être est mesuré par deux questions sur la satisfaction de sa propre vie et la valeur de la vie. Dans l'ensemble, les participants ont une opinion favorable de leur qualité de vie, une opinion qui s'est améliorée en moyenne de mars à juin 2021.

Vaccination

15 % des participants ont déclaré qu'ils n'avaient pas l'intention de se faire vacciner.