Page d'accueil // Recherche // FHSE // DBCS // News & E... // Améliorer les expériences collaboratives grâce à l’innovation digitale

Améliorer les expériences collaboratives grâce à l’innovation digitale

twitter linkedin facebook email this page
Publié le mardi 14 décembre 2021

L’Université du Luxembourg, Cisco Systems et SCRIPT (Service de coordination de la recherche et de l’innovation pédagogiques et technologiques) du ministère de l’Éducation nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse annoncent le programme de recherche conjoint « Collaboration 21 », conçu pour faire progresser la transformation numérique dans l’enseignement et le travail. Le partenariat public-privé répond à des défis contemporains tels que les compétences de collaboration, la requalification, le travail à distance ou l’apprentissage dans une société façonnée par la numérisation.

Le projet s’appuie sur trois piliers (partenariat, interdisciplinarité, laboratoire vivant) à travers lesquels les chercheurs exploiteront les technologies numériques pour améliorer le travail collaboratif et les expériences d’apprentissage. Le programme suit une approche interdisciplinaire, les disciplines clés étant la psychologie cognitive, l’éducation, l’informatique, l’interaction homme-ordinateur/expérience de l’utilisateur, l’architecture et la sûreté sociotechnique. La recherche est conçue pour le transfert technologique et des résultats mesurables. Ainsi, la recherche sera intégrée étape par étape dans le cadre d’un « laboratoire vivant ».

Le programme a obtenu la subvention Industrial Partnership Block Grant (IPBG) du Fonds National de la Recherche (FNR). Il est fixé pour une durée de six ans et prévoit le recrutement de 10 doctorants et de quatre chercheurs associés.

« Les résultats du projet soutiendront le renouvellement des compétences et des opportunités de formation intelligente pour les étudiants et la main-d’œuvre afin d’étendre leurs compétences et leur expérience en matière de collaboration », explique le Prof. Vincent Koenig, coordinateur du programme. « Des chercheurs de divers domaines contribueront au projet en abordant les défis de recherche liés à leur domaine d’expertise. »

S’intéresser à la mondialisation et à la numérisation

De manière générale, l’enseignement est mis au défi de suivre l’évolution de la numérisation. Aujourd’hui, une partie de la main-d’œuvre européenne est confrontée à un marché du travail qui manque de compétences spécifiques, et cette divergence devrait croître dans les années à venir. Combler l’écart entre les programmes d’enseignement et les compétences nécessaires pour la vie professionnelle, civique et privée future est donc une priorité pour les secteurs public et privé.

Collaboration 21 mènera des recherches sur des technologies innovantes et sur de nouveaux concepts pédagogiques qui exploitent la technologie, plutôt que de simplement transposer des concepts analogiques dans le monde numérique. Les technologies qui émergeront de cette recherche seront orientées sur l’utilisateur.

L’avenir de l’économie luxembourgeoise, axé sur les données, s’appuiera sur de nouvelles technologies numériques (y compris l’automatisation et la robotique) et, au-delà des domaines classiques de la finance et de l’industrie, s’étendra à de nouveaux domaines tels que l’espace et la physique des particules. Pour cette raison, le Luxembourg a besoin d’une main-d’œuvre hautement qualifiée, équipée pour œuvrer dans des environnements numériques interdisciplinaires et dynamiques.

Autonomiser les personnes, transformer les organisations, concevoir des outils collaboratifs

La collaboration, un élément clé de l’environnement d’apprentissage, associatif et professionnel, ainsi que du service public et des communautés, est de plus en plus facilitée par des solutions logicielles et matérielles. Il est indispensable que les personnes, les organisations et les technologies s’alignent les unes sur les autres pour obtenir des résultats efficaces et une expérience de collaboration positive.

Collaboration 21 cherche à autonomiser les personnes en vue d’améliorer leurs compétences de collaboration avec le soutien des TIC, à favoriser et à stimuler un esprit collaboratif au sein de l’organisation, et à développer des technologies de collaboration centrées sur l’utilisateur et évolutives.

Le cadre de laboratoire vivant des institutions luxembourgeoises

Le programme permettra d’étendre progressivement la recherche et l’innovation du laboratoire à l’ensemble de l’environnement de travail et d’apprentissage luxembourgeois. Le « User laboratory » de l’Université, dans lequel l’interaction homme-ordinateur est étudiée, permettra aux chercheurs et à Cisco d’explorer, de comprendre et de concevoir une collaboration numérique améliorée dans un cadre étroitement contrôlé. Ces concepts seront ensuite étendus pour être mis en œuvre dans le Luxembourg Learning Centre, un environnement moins contrôlé avec un public diversifié. À ce stade, les concepts seront encore affinés. Enfin, le SCRIPT facilitera leur mise en œuvre dans les écoles et institutions partenaires pour la formation qualifiante. À chaque étape, les données obtenues à partir de ces tests permettront d’affiner et d’adapter les solutions techniques et pédagogiques, générant dans le temps des avantages sociaux et économiques considérables.

Plus d'information : collaboration21.uni.lu