Page d'accueil // LCSB // News & E... // Dernière ligne droite pour « CON-VINCE »

Dernière ligne droite pour « CON-VINCE »

twitter linkedin facebook email this page
Publié le lundi 12 avril 2021

Initialement lancée en avril 2020 sous l'égide de la Taskforce COVID-19 de Research Luxembourg, l'étude CON-VINCE vise à évaluer la prévalence et la dynamique de la propagation de la COVID-19 au sein de la population luxembourgeoise, avec un focus particulier sur les individus asymptomatiques et légèrement symptomatiques.

Le suivi annuel des participants à CON-VINCE commencera en avril 2021, environ un an après la première série de visites lors de leur inclusion dans l'étude. Cette dernière phase de dépistage fournira un aperçu complet de l'évolution et de la transmission de la maladie sur une période prolongée, en particulier d’un point de vue immunologique.    

Sous la direction du professeur Rejko Krüger, directeur de « Transversal Translational Medicine » (TTM) au Luxembourg Institute of Health (LIH), CON-VINCE vise à détecter les porteurs asymptomatiques et légèrement symptomatiques (oligosymptomatiques) en testant un panel de plus de 1 800 individus, représentatifs de la population luxembourgeoise, pour la présence du virus SRAS-CoV-2 et en les monitorant pendant 12 mois à travers une série de visites de suivi.

Le dépistage de suivi annuel dans le cadre du projet débutera le 19 avril et s'étalera sur 5 à 6 semaines. Comme pour les suivis précédents, tous les participants seront soumis à un prélèvement nasopharyngé. Des échantillons de sang et de selles seront également prélevés dans le cadre de ces dernières visites de suivi, avec le soutien des laboratoires Ketterthill, Laboratoires Réunis, BioneXt Lab, du LIH et du Laboratoire National de Santé (LNS) en tant que partenaires associés. Le prélèvement biologique sera complété par la collecte d'informations supplémentaires sur les mesures de confinement et sur la vaccination, à travers de brefs questionnaires de suivi.

« D'un point de vue opérationnel, les participants seront invités à remplir le questionnaire fourni par notre partenaire TNS-Ilres. Une fois ce formulaire complété, ils recevront un bon pour le prélèvement d'échantillons dans l'un de nos laboratoires partenaires. Les échantillons collectés seront ensuite envoyés à l’Integrated Biobank of Luxembourg (IBBL) pour analyse et stockage », explique le professeur Rejko Krüger, coordinateur de CON-VINCE.

Plus précisément, les écouvillons nasopharyngés collectés seront analysés à travers un test PCR pour détecter la présence du virus SARS-CoV-2, tandis que les échantillons sanguins seront testés pour la présence d’anticorps (tests sérologiques), afin d’évaluer si les participants ont développé une réponse immunitaire après exposition au virus ou suite à la vaccination.

« Nous espérons obtenir des informations cruciales à partir de ce suivi annuel, notamment en ce qui concerne la durée de la réponse anticorps au cours d’une année complète. De plus, cette dernière visite nous permettra également d'analyser l'immunité cellulaire, nous donnant ainsi une vision plus complète de la réponse immunitaire globale contre le nouveau SARS-CoV-2 », ajoute le professeur Krüger.

« Pour cette raison, nous tenons à exprimer notre profonde gratitude à nos partenaires, et plus particulièrement aux laboratoires de diagnostic et à TNS-Ilres, pour leur soutien constant et pour leur collaboration sans faille tout au long de cette dernière année, ainsi qu'à tous les volontaires qui ont accepté de participer à l'étude. Je saisis cette occasion pour souligner à nouveau l'importance de leur participation continue, notamment dans le cadre de cette dernière phase de suivi, sans laquelle nous ne pourrions pas générer des données et des résultats de recherche significatifs pour les patients et pour la population en général », conclut-il.