Page d'accueil // Recherche // FDEF // DL // News & E... // Une Chaire de politique de cybersécurité en septembre 2022

Une Chaire de politique de cybersécurité en septembre 2022

twitter linkedin facebook email this page
Publié le mercredi 20 avril 2022

La Direction de la défense du ministère des Affaires étrangères et européennes (MAEE) et l'Université du Luxembourg ont institué une Chaire de politique de cybersécurité à l'Université. La Chaire est établie pour une période de cinq ans, à compter de septembre 2022.

La Chaire sera hébergée au sein du Département Droit de la Faculté de Droit, d'Économie et de Finances (FDEF), où elle mènera des activités de recherche, d'enseignement et de sensibilisation. La politique cybersécurité se concentre sur les aspects juridiques et politiques à l'intersection des technologies numériques et des réseaux, tels que la vie privée, la protection des données, la cybercriminalité, la cyberdéfense, le droit des contrats, le droit de la propriété intellectuelle et les droits de l'homme.

La convention portant création de la Chaire a été signée le mercredi 20 avril 2022 à l'Université du Luxembourg par M. François Bausch, vice-Premier Ministre et Ministre de la Défense et par le Prof. Stéphane Pallage, le recteur de l'Université, en présence du Ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, M. Claude Meisch et de la Prof. Katalin Ligeti, Doyenne de la FDEF.

Répondant au besoin d'experts qualifiés en politique de cybersécurité au Luxembourg et à la stratégie de la cyberdéfense luxembourgeoise établie par la Direction de la défense du ministère des Affaires étrangères et européennes, l'équipe de la Chaire de politique de cybersécurité concentrera ses efforts sur :

  • le développement de politiques et des recherches pertinentes pour l'industrie sur les impacts en sciences sociales des technologies numériques et des réseaux;
  • le besoin croissant du marché du travail luxembourgeois en personnes qualifiées, motivées et formées dans le domaine de la politique de cybersécurité, grâce à un module de politique de cybersécurité au sein du Master in Space, Communication and Media Law et, à terme, à une nouvelle filière interdisciplinaire de politique de cybersécurité;
  • la conduite d’activités de sensibilisation du public luxembourgeois aux questions de politique de cybersécurité.

Avec la contribution d’acteurs publics et privés, la Chaire proposera des recommandations de politique de cybersécurité concernant les éléments physiques et techniques des activités dans le cyberespace et les risques stratégiques et de sécurité qui y sont liés. Elle explorera l'interaction de la politique de cybersécurité avec les lois, les normes et les principes d’échanges d'informations dans le monde physique et le monde virtuel. La Chaire suggérera enfin des moyens permettant aux législateurs, ministères, régulateurs et juges nationaux, européens et internationaux, ainsi qu'au grand public, de maintenir une position sécurisée dans le cyberespace, tout en profitant pleinement des avantages qu'offrent les échanges d'informations dans le cyberespace.

« Trois des objectifs stratégiques de notre stratégie de la cyberdéfense sont liés à la Chaire de politique de cybersécurité. Premièrement par l’assurance d’une main-d'œuvre qualifiée et motivée, en donnant aux professionnels existants et futurs une base holistique des conséquences sociétales de la politique de cybersécurité pour les entreprises et notre vie quotidienne actuelle et à venir. Deuxièmement, sur base d’une coopération étroite nationale et internationale, la Chaire réunira les secteurs public et privé pour une collaboration et un échange d’idées et des meilleures pratiques et informations. Troisièmement, pour permettre au Luxembourg de tirer le meilleur parti des opportunités et d’atténuer les risques, nous devons établir une base de connaissances et de recherche en matière de politique de cybersécurité », a déclaré le vice-Premier ministre et ministre de la Défense, M. François Bausch.

« En ces temps où les cybertechnologies et les échanges jouent un rôle de plus en plus important dans la vie économique, culturelle et sociétale, tout en devenant davantage complexes et impénétrables pour de nombreux citoyens et entreprises, une politique de cybersécurité basée sur une approche synergique est indispensable pour assurer la prospérité et la paix », a déclaré M. Claude Meisch, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche. « La Chaire nouvellement créée contribuera de manière significative à cet objectif. »

« Je remercie le ministère des Affaires étrangères et européennes d'avoir accepté de cofinancer cette Chaire », a déclaré le professeur Stéphane Pallage, recteur de l'Université du Luxembourg. « Une bonne gouvernance efficace dans le cyberespace est d'une importance capitale pour la protection de la démocratie dans le monde. L'ambition de cette Chaire est de contribuer à l'optimisation des règles du cyberespace. Elle illustre la stratégie de l'Université de contribuer à relever les principaux défis de notre époque tout en étant au service de la société. »

« Le Département Droit de la FDEF dispose d'une fondation solide dans les questions de droit et de technologie telles que la protection des données et le droit des télécommunications », a déclaré la professeure Katalin Ligeti, la doyenne de la FDEF. « Nous sommes fiers d'entamer ce partenariat avec la Direction de la défense du ministère des Affaires étrangères et européennes afin de contribuer à l'élaboration de politiques et d'outils réglementaires efficaces pour protéger non seulement les citoyens privés et les entreprises, mais aussi les acteurs publics nationaux et internationaux contre les risques de plus en plus sérieux dans le cyberespace. »

© Université de Luxembourg / Olivier Dessy