Page d'accueil // FHSE // Actualités // Lindsay Flynn et Etienne Fodor lauréats de FNR ATTRACT Fellowships

Lindsay Flynn et Etienne Fodor lauréats de FNR ATTRACT Fellowships

twitter linkedin facebook email this page
Publié le vendredi 05 février 2021

Les deux chercheurs renforceront les équipes de recherche respectivement en sciences sociales et en physique.

Le projet de recherche du Prof. Lindsay Flynn examinera la relation entre les politiques de logement et l'inégalité. Le cadre théorique est interdisciplinaire, s'appuyant sur les sciences politiques, la sociologie, la démographie et l'économie. Elle rejoint l'Université du Luxembourg grâce à une bourse FNR ATTRACT dotée de 2 millions d'euros (sur cinq ans). Le thème de recherche du Prof. Etienne Fodor à l'Université du Luxembourg, est la matière active, une nouvelle classe de systèmes hors équilibre composée d'agents automoteurs. Sa bourse de recherche est dotée de 1,5 million d'euros (sur cinq ans).

PRO-Active Policymaking for Equal Lives (PROPEL)

« Mon projet », explique le Prof. Lindsay Flynn, « examine de près les différents types de politiques gouvernementales en matière de logement en Europe et en Amérique du Nord, ainsi que la manière dont elles affectent les jeunes générations par rapport aux générations plus âgées, les familles plus nombreuses et moins nombreuses et les ménages ayant plus ou moins de revenus disponibles. Au plus nous en savons sur les mécanismes politiques qui conduisent à l'inégalité des chances, au plus nous pouvons éliminer ces mécanismes et les remplacer par d'autres plus égalitaires.» Le projet combine des méthodologies de recherche qualitatives et quantitatives pour étudier comment les régimes de politique du logement influencent l'inégalité au sein et entre les générations dans les démocraties riches. Le projet examine également la manière dont les politiques et les marchés du logement interagissent avec les politiques de l'emploi et des retraites pour façonner les modèles d'inégalité.

Le projet constituera un enrichissement scientifique pour le Luxembourg, car il permettra de mettre en place un groupe de recherche interdisciplinaire engagé dans des recherches de haute qualité et pertinentes pour la politique, sur la relation entre le logement et l'inégalité. Le projet permettra également au Prof. Flynn de développer ses compétences et ses talents considérables en matière de recherche et de s'imposer comme un chercheur de premier plan dans le domaine du développement de l'État-providence et des inégalités. « La bourse FNR ATTRACT me permet de réunir une équipe de chercheurs pour examiner la conception des politiques de logement, générer des prévisions sur la manière dont ces politiques pourraient affecter inégalement différents groupes de personnes, puis concevoir des tests pour ces prévisions. Ajoutez à cela l'approche prospective de l'Université, et le Luxembourg devient l'endroit idéal pour combiner la recherche universitaire traditionnelle avec un projet appliqué conçu pour un impact sur le monde réel,» conclut le Dr Flynn.

Statistical Mechanics of Active Matter (SMAC)

Le sujet de la proposition de recherche du Prof. Etienne Fodor est la matière active, une nouvelle classe de systèmes hors équilibre composés d'agents automoteurs. Alors qu'une pléthore d'états collectifs a été découverte récemment dans la matière active, le contrôle de ces états par des influences externes et internes n'est pas encore bien compris. Le projet du Prof. Fodor utilisera et développera des concepts de mécanique statistique pour identifier les possibilités de contrôle optimal dans la matière active. Parmi les objectifs de la recherche figurent à la fois des aspects de physique théorique fondamentale et des applications possibles telles que les micromoteurs actifs.

Le Prof. Fodor explique : « A la suite de ce projet, j'espère obtenir une description générique pour contrôler les systèmes actifs de manière optimale. La motivation est de proposer des protocoles spécifiques, par exemple un changement de la concentration d'Adénosine-Triphosphate (ATP) dans les cellules, qui permettent aux systèmes actifs d'évoluer entre différents états à moindre coût énergétique. »

Une application envisagée à long terme serait de contrôler la dynamique collective d'un agrégat de cellules entre un état mobile, où les cellules sont capables de se déplacer rapidement au sein de l'agrégat, et un état au repos où chaque cellule reste figée à un endroit spécifique de l'agrégat. Ainsi, contrôler la motilité cellulaire dans un tissu épithélial, par exemple, a pour application directe d'aider notre peau à récupérer de certaines blessures.

Etienne Fodor de conclure : « Le Luxembourg offre un environnement très dynamique pour l'étude des systèmes actifs. La Physique de la matière active et vivante a été identifiée récemment comme une des recherches prioritaires au niveau national, ce qui indique clairement une volonté d'investir dans ce domaine. Dans ce sens, l'initiative récente 'Physics meets Biology' va permettre de développer des collaborations à l'interface entre ces deux disciplines, où la matière active tient une place importante, en vue de créer un pôle de recherche compétitif au niveau international. »

© Université du Luxembourg