Page d'accueil // FHSE // Actualités // L’Université œuvrera pour le futur du territoire franco-luxembourgeois

L’Université œuvrera pour le futur du territoire franco-luxembourgeois

twitter linkedin facebook google+ email this page
Publié le vendredi 31 janvier 2020

Jeudi 30 janvier, le projet de préfiguration de l'IBA Alzette Belval a été lancé à l'Université du Luxembourg. Cet événement marque le début de l’IBA (Internationale Bauaustellung - Exposition internationale de la construction), un projet urbain innovant pour le territoire franco-luxembourgeois d’Alzette Belval couvrant 170 km², composé de 12 communes françaises et luxembourgeoises avec environ 100 000 habitants.

L'objectif de l'IBA est de positionner le territoire d’Alzette Belval à l’international comme le modèle d’une région transfrontalière européenne avec un aménagement du territoire partagé et des projets innovants dans le domaine de l'architecture, de l'urbanisme et du développement territorial.

L'Université travaille en étroite collaboration avec le Groupement Européen de Coopération Territoriale (EGTC), et réalise l'étude sur la faisabilité de l'IBA Alzette Belval. Elle vise également à identifier une thématique commune de l'IBA, à définir les actions à mener et à planifier une série de projets pilotes.

Les chercheurs de la Faculté des sciences humaines, de l'éducation et des sciences sociales de l'Université vont élaborer un concept d’aménagement du territoire. Florian Hertweck, professeur d'architecture à l'Université, est l'un des acteurs principaux du projet. Il explique le rôle de l'Université dans le projet : « Avec son savoir-faire scientifique et conceptuel, l'Université du Luxembourg jouera un rôle important dans la préparation de l'IBA Alzette-Belval. Nous travaillerons avec nos partenaires pour faire de l'IBA Alzette-Belval un modèle européen de développement urbain-rural transnational qui ouvrira de nouvelles perspectives pour la planification et la construction de logements accessibles, avec de nouvelles façons d’aménager l’espace, de nouvelles formes de participation des citoyens et d’attribution des projets. »

Dorothée Habay-Lê, directrice du GECT Alzette Belval ajoute : « Le territoire d’Alzette Belval est impliqué dans la coopération transfrontalière depuis de nombreuses années. La création d'un GECT en 2013 a été une grande opportunité pour la création de projets transfrontaliers et pour la construction commune de l'agglomération transfrontalière. Le projet IBA est un pas de plus vers de projets concrets d'aménagement, d'architecture et de développement du territoire, co-construits entre la France et le Luxembourg sur ce territoire européen. »