Page d'accueil // FDEF // Actualités // L’Université co-rédige un rapport sur l'inclusion financière

L’Université co-rédige un rapport sur l'inclusion financière

twitter linkedin facebook google+ email this page
Publié le mercredi 14 novembre 2018

Le Prof. Dirk Zetzsche de l'Université du Luxembourg a co-rédigé un rapport international sur l'utilisation des technologies financières favorisant l'inclusion financière, qui a été présenté à la 3e conférence « Inclusive and Sustainable Finance Research Conference » de l’Université, le 13 novembre.

Le rapport « FinTech for Financial Inclusion » a été commandé par l'Alliance pour l'inclusion financière (AFI), leader visionnaire mondial sur les politiques et réglementations dans la matière. On compte parmi ses membres plus de 100 banques centrales, organes de réglementation, institutions gouvernementales de 93 économies émergentes et en développement.

Une approche reposant sur 4 piliers

Le rapport des Profs Douglas W. Arner (Université de Hong Kong), Ross P. Buckley (UNSW Sydney) et Dirk Zetzsche propose une feuille de route permettant d'exploiter pleinement le potentiel des technologies financières (« FinTech ») pour l'inclusion financière. Leur approche repose sur quatre piliers:

  1. Autonomiser l'accès aux services financiers grâce à l'identification numérique, aux services électroniques de connaissance du client (eKYC) et à l'ouverture simplifiée d’un compte
  2. Faire avancer l'usage en développant les structures de paiement numérique et l’ouverture de compte simplifiée
  3. Encourager la numérisation des paiements et de la prestation de services publics pour une utilisation à plus grande échelle
  4. Élargir la qualité et la gamme de services grâce à des infrastructures solides du marché financier

Le premier pilier faciliterait d’abord l’accès aux services des communautés isolées, en facilitant l'identification dans les régions où un système d’identification formel fait défaut.

Dans un deuxième temps, ce processus créerait les plateformes nécessaires à la réalisation de transactions. Le 3e pilier favorisera l’usage de la technologie au quotidien en gérant les paiements et les services publics (salaires, pensions et autres) moyennant des plateformes numériques. Une fois ces fondations posées dans les piliers 1 à 3, un véritable écosystème peut être développé.

Une approche pratique et mondiale

« L’AFI préconise la pratique. Le rapport avisera diverses activités, notamment le renforcement des capacités, le plaidoyer au niveau mondial et la mise en œuvre dans les pays », a expliqué le Dr Alfred Hannig, directeur exécutif de l'organisation. « La FinTech pour l'inclusion financière a un pouvoir de transformation. Il est de notre devoir de soutenir son développement », a conclu le Dr Hannig.

« Selon la Banque mondiale, environ un tiers de la population mondiale adulte - soit 1,7 milliard de personnes -  n’a pas accès à un compte bancaire», a expliqué le Prof. Zetzsche. « Nous constatons des progrès considérables dans des pays comme la Chine et l’Inde. Ce rapport peut aider à réaliser une stratégie pour développer l'utilisation des technologies financières en tant que moteur de l'inclusion financière dans les pays à faible revenu. "

Les Profs Zetzsche et Arner, le Dr Hannig et Ali Ghiyazuddin Mohammad, responsable des services financiers numériques à l'AFI, ont présenté le rapport le 13 novembre à la 3e conférence « Inclusive and Sustainable Finance Research » de l'Université de Luxembourg. L'événement reflète une lettre d'intention récemment signée entre l'Université du Luxembourg et le Ministère des Finances afin de promouvoir la recherche et l'enseignement en finance durable.

La conférence était organisée en coopération avec l'organisation de microfinance «Appui au développement autonome» (ADA) et la Banque européenne d'investissement (BEI). Le Prof. Zetzsche est titulaire de la chaire « ADA Chair in Financial Law (Inclusive Finance) » à l'Université du Luxembourg. En collaboration avec ADA et la BEI, il organise également le certificat annuel « Certificate in Law and Regulation of Inclusive Finance ».

 

Photo, de gauche à droite : Dirk Zetzsche, Alfred Hannig, Chee Soo Yuen (COO, AFI), Laura Foschi (Executive Director, ADA), Douglas Arner, Ilya Sverdlov (Head of Donor Relations & Global Partnerships, ADA)

© Université du Luxembourg