Page d'accueil // EDIC // Our Projects // 1ère Conférence Robert Schuman: Luxembourg, la première capitale de l'Europe unie

1ère Conférence Robert Schuman: Luxembourg, la première capitale de l'Europe unie

Préfigurée par la Déclaration que Robert Schuman prononce le 9 mai 1950, la Communauté européenne du Charbon et de l’Acier (CECA) devient réalité le 18 avril 1951, lorsque les représentants de six États fondateurs – Allemagne, Belgique, France, Italie, Luxembourg et Pays-Bas concluent, pour une durée de 50 ans, le traité de Paris. L’architecture institutionnelle de cette première communauté européenne dessine l’actuel équilibre des pouvoirs de l’Union européenne reposant sur: la Haute Autorité (la Commission européenne) – organe supranational; le Conseil spécial de ministres – qui incarne l’intérêt national; l’Assemblée commune (le Parlement européen) – qui représente les citoyens; la Cour de justice – indépendante. 

En juillet 1952, Luxembourg-ville est choisie comme lieu de travail provisoire de la CECA. Dès le 10 août 1952, la Haute Autorité s’installe dans le bâtiment qui abrite actuellement la Spuerkeess. Le 10 décembre, la Cour de justice de la CECA tient sa séance d’ouverture solennelle au Cercle Municipal, à la place d’Armes. Les cabinets des juges sont à la Villa Vauban. De 1952 à 1954, le Conseil spécial de ministres se réunit régulièrement dans la grande salle de l’hôtel de ville. Ainsi, Luxembourg-ville devient siège européen aux côtés de Strasbourg (qui accueille l’Assemblée commune) et de Bruxelles, qui s’y rajoute en 1958, après la création de la Communauté économique européenne et l’Euratom. La fusion des exécutifs communautaires (1965) confirme Luxembourg comme siège judiciaire et financier européen. Ce n’est qu’en 1992 que le Conseil européen d’Édimbourg consacre la tripolarité Luxembourg – Bruxelles – Strasbourg comme « capitales permanentes de l’Union ».Le traité CECA signifie le début du destin européen du Grand-Duché en tant qu’État fondateur et acteur de marque de la construction européenne, et de Luxembourg-ville, comme la « première capitale de l’Europe unie».

Pour retracer les moments forts de l’histoire de la CECA et du devenir européen du Luxembourg, à l’approche de la Fête de l’Europe, l’Europe Direct de l’Université du Luxembourg et ses partenaires:

  • basés au Luxembourg – la Représentation de la Commission européenne et le Bureau du Parlement européen au Luxembourg, la Fondation du Mérite Européen, le Mouvement Européen, la Robert Schuman Initiative for European Affairs (Université du Luxembourg), la Maison Robert Schuman à Luxembourg (Université / Luxembourg Centre for Contemporary and Digital History), le Musée européen de Schengen et l’EDIC de Schengen
  • et en Europe – les Archives historiques de l’Union européenne (Florence), la bibliothèque numérique Europeana, la Direction générale des services de recherche parlementaire du Parlement européen, les Archives du Parlement européen, le Réseau des maisons politiques et des fondations des grands Européens du Parlement européen, la Maison de Robert Schuman à Scy-Chazelles et le département de la Moselle (France) –, vous invitent à la 1ère Conférence Robert Schuman : 

« Luxembourg, la première capitale de l’Europe unie » 

qui aura lieu le 6 mai 2021, de 14h00 à 16h00 via Webex (en français, avec traduction simultanée en anglais).

 

Programme

  • 14h00 – Ouverture

Mot d’accueil – Dr Elena Danescu, coordinatrice de l’EDIC Université du Luxembourg
Allocution d’ouverture – Prof. Dr Stéphane Pallage, recteur de l’Université du Luxembourg
– Message audiovisuel – Xavier Bettel, Premier Ministre du Grand-Duché de Luxembourg, Président d’honneur de la Fondation du Mérite européen

  • 14h15 – The Robert Schuman Lecture - Conférence inaugurale

– «Le Traité de Paris: de la négociation à la ratification» Prof. Sylvain Schirmann, directeur honoraire de l’Institut d’études politiques, Université de Strasbourg; président du Comité scientifique de la Maison de Robert Schuman à Scy-Chazelles

  • 15h00 – Mémoire de l’Europe

Message audiovisuel – Dr Dieter Schlenker, directeur des Archives historiques de l’Union européenne, Florence
« Luxembourg, un destin européen. De la Déclaration Schuman à l’installation des institutions de la CECA » (présentation multimédia/exposition virtuelle) – Dr Étienne Deschamps, historien, Service de recherche du Parlement européen

Vous pouvez télécharger la présentation du Dr Étienne Deschamps en cliquant sur ce lien.

«Une Luxembourgeoise dans les institutions européennes»Martine Reicherts, présidente du Mouvement européen du Luxembourg, ancienne membre de la Commission européenne, ancienne directrice de l’Office des Publications de l’Union européenne.

  • 15h25 – Regards d’avenir

Charles Goerens, député européen, passe en revue les objectifs de la Conférence sur l’avenir de l’Europe
Débat des orateurs avec le public/session de questions-réponses – modération par Elena Danescu, coordinatrice de l’EDIC

  • 15h50 – Allocution de clôture – Stephan Koppelberg, représentant f.f. de la Commission européenne au Luxembourg.

 

Présentation biographique des orateurs

Xavier Bettel a une maîtrise de droit public et européen à la Faculté de droit, ensuite un DEA (diplôme d’études approfondies) de sciences politiques et droit public. À la suite des élections législatives du 20 octobre 2013, Xavier Bettel est nommé Premier ministre, ministre d’État, ministre des Communications et des Médias et ministre des Cultes en date du 4 décembre 2013 dans le gouvernement de coalition entre le Parti démocratique (DP), le Parti ouvrier socialiste luxembourgeois (LSAP) et Les Verts (déi gréng). Suite à la démission du gouvernement de Maggy Nagel, Xavier Bettel est nommé ministre de la Culture en date du 18 décembre 2015. Consécutivement aux élections législatives du 14 octobre 2018, Xavier Bettel est nommé Premier ministre, ministre d’État, ministre des Communications et des Médias, ministre des Cultes, ministre de la Digitalisation et ministre de la Réforme administrative en date du 5 décembre 2018 dans le gouvernement de coalition entre le DP, le LSAP et déi gréng. Consultez l'ensemble de sa biographie en suivant ce lien.

Stéphane Pallage a obtenu un Master of Science en administration industrielle (Finance) ainsi qu’un Doctorat en Sciences économiques à l’Université Carnegie Mellon, Pittsburgh, USA. En tant que professeur à l'Université du Québec à Montréal, il a travaillé principalement sur la macroéconomie appliquée, le développement économique, les modèles dynamiques d’équilibre général, l’aide internationale et la lutte contre le travail des enfants. De 2013 à 2017, il a été le doyen de l’Ecole des sciences de la gestion de l’Université du Québec à Montréal. Il est actuellement le Recteur de l'Université du Luxembourg. Consultez l'ensemble de sa biographie en suivant ce lien.

Elena Danescu est chercheuse au Centre d'histoire contemporaine et numérique du Luxembourg (C²DH), Département d'histoire contemporaine de l'Europe et manager du Centre d'Information Europe Direct de l'Université du Luxembourg (EDIC). Consultez l'ensemble de sa biographie en suivant ce lien.

Sylvain Schirmann est agrégé d’histoire, docteur et habilité à dirigé des recherches en histoire contemporaine, spécialiste en relations internationales. professeur à l’université Paul-Verlaine de Metz et à l’Université de Strasbourg. Après un passage à l’université de Luxembourg, le professeur Schirmann a intégré, puis a dirigé l’Institut d'études politiques de Strasbourg (IEP), ainsi que . Centre d’histoire et civilisation de l’Europe occidentale de Metz. Membre de nombreux comités scientifiques, il préside celui de la Maison Robert-Schuman du département de la Moselle et il est ecrétaire général  de l’Association internationale des historiens contemporanéistes de l’Europe. Parmi les principales publications de Sylvain Schirmann : "Histoire de l’Allemagne" (1992) ou "Quel ordre européen ? De Versailles à la chute du IIIe Reich" (2006).

Dieter Schlenker est le directeur des Archives historiques de l'Union européenne et co-directeur du Centre de recherche Alcide De Gasperi. Auparavant, il a travaillé pour l'UNESCO, d'abord comme archiviste au siège de Paris, puis comme chef de l'unité de gestion de l'information et des connaissances à Bangkok, en Thaïlande. Auparavant, il a travaillé comme Records Manager au siège européen de Ford Company à Cologne et au siège de la FAO à Rome. Se décrivant comme "un archiviste de profession et de cœur", M. Schlenker est titulaire d'un diplôme d'archiviste de l'école d'archivage des Archives secrètes du Vatican et d'un doctorat en histoire moderne de l'université de Heidelberg, en Allemagne. 

Etienne Deschamps est titulaire d’un doctorat en histoire contemporaine (Institut universitaire européen de Florence) et collaborateur scientifique à l’Université catholique de Louvain. Il travaille au Secrétariat général du Parlement européen (Direction générale des services de recherche parlementaire). Il a été curateur à la Maison de l’histoire européenne. Il a ensuite été responsable de la valorisation des Archives historiques du Parlement européen. Il est membre actuellement de la Bibliothèque du Parlement européen. Ses travaux portent sur l’histoire de la construction européenne et sur l’histoire de la colonisation. Par ailleurs, il est membre du comité scientifique de la Maison Robert Schuman.

Martine Reicherts a exercé de multiples fonctions au cours de sa carrière. Elle a été Chef de cabinet adjoint au cabinet du président Jacques Santer, ainsi que sa porte-parole. Elle a également été Directrice générale de l'Office des publications de l'Union européenne, Commissaire européen en charge du portefeuille de la justice pendant 4 mois, Directrice générale de l'éducation, de la jeunesse, des sports et de la culture. Depuis février 2018, elle est membre du conseil d'administration de la Banque centrale au Luxembourg et depuis décembre 2019, elle est présidente du fonds national pour la recherche au Luxembourg. Madame Reicherts est également Présidente de la Fédération luxembourgeoise des professeurs de yoga, membre du conseil stratégique, Université Aix/Marseille,France, membre du conseil d'administration de l'Alumni Europae, membre du conseil d'administration des Solistes européens Luxembourg et Présidente du Mouvement européen Luxembourg.

Charles Goerens est un homme politique luxembourgeois, membre du Parti démocratique (DP). En 1979, il est élu à la Chambre des députés du Luxembourg. Il y est réélu en 1984, 1989, 1994, 1999 et 2004. En octobre 2013, il renonce à son mandat de député luxembourgeois. Il est député européen de 1982 à 1984, puis de 1994 à 1999, et de 2009 à aujourd’hui et siège au groupe de l'Alliance des démocrates et des libéraux pour l'Europe (ADLE). De 1987 à 1990, il est président de l'assemblée de l'Union de l'Europe occidentale. De 1989 à 1994 et de 2006 à 2009  il est président du Parti démocratique  (Luxembourg). De 1999 à 2004, il est ministre de l'environnement, et ministre de la coopération, de l'action humanitaire et de la défense. En mai 2013, Charles Goerens est nommé rapporteur sur la proposition législative 2015 Année Européenne de la Coopération au Développement.

Stephan Koppelberg est l'ancien Chef de la Représentation régionale à Bonn. Aujourd'hui, il est chef d’équipe à la Direction générale Communication en charge d'intelligence politique et économique à la Commission européenne. Il est également Chef par intérim de la Représentation de la Commission européenne au Luxembourg.

 

Enregistrement du webinaire