Page d'accueil // C2DH // News & E... // Thomas Cauvin rejoint l'Université grâce à un FNR ATTRACT Fellowship

Thomas Cauvin rejoint l'Université grâce à un FNR ATTRACT Fellowship

twitter linkedin facebook email this page
Publié le lundi 09 mars 2020

Le Français Thomas Cauvin, actuellement professeur d’histoire à l’Université du Colorado et président de la Fédération Internationale pour l’Histoire Publique, va rejoindre le C2 DH de l’Université du Luxembourg grâce à une bourse FNR ATTRACT dotée de 2 millions d’euros (sur 5 ans). Le projet de Thomas Cauvin vise à développer l’histoire publique comme nouveau modèle participatif d’interprétation du passé. Inspiré par l’évolution des sciences participatives numériques, le projet facilitera les interactions entre universitaires, institutions culturelles, et le grand public afin de contribuer à une démocratisation non seulement de l’accès mais également de la production de l’histoire.

Le projet FNR ATTRACT de Thomas Cauvin propose de développer les pratiques historiques dans les espaces publics et numériques afin d'inclure, de responsabiliser et d'engager les groupes publics dans des débats critiques sur l'histoire contemporaine du Luxembourg et de l'Europe, tout en maintenant des normes éthiques et méthodologiques.

Le projet va au-delà de la technologie numérique et de la science citoyenne (Citizen Science) et propose d'appliquer les pratiques participatives à l'histoire publique dans son ensemble. En se concentrant sur le développement économique et les utilisations communautaires du patrimoine industriel luxembourgeois, le projet développera des modèles et des lignes directrices innovants pour encourager l'histoire dans les espaces publics. Afin de faire de l'histoire publique la nouvelle science citoyenne du passé, l’équipe de Thomas Cauvin travaillera également avec ses multiples partenaires pour soutenir de nouvelles formations en histoire dans les universités afin que les étudiants puissent communiquer, partager et utiliser l'histoire dans et avec le public. En tant qu'expert de la formation internationale en histoire publique, Cauvin coordonnera aussi des ateliers d'histoire publique en ligne avec des partenaires européens et proposera la première Université d'été sur l'histoire publique numérique européenne.

Interrogé sur sa motivation de rejoindre le Grand-Duché, le professeur Cauvin explique : « Le Luxembourg, et plus particulièrement l’Université du Luxembourg, offre un cadre idéal pour le développement des modèles de recherche participative. L’environnement multiculturel et multilingue luxembourgeois fournira un contexte privilégié pour répondre aux questionnements européens sur les espaces communautaires, les identités nationales, et les passés communs. Grâce au soutien du FNR et de l'Université du Luxembourg, mon équipe interdisciplinaire va pouvoir travailler avec une dizaine de partenaires au Luxembourg et dans toute l’Europe afin de promouvoir une histoire davantage publique et participative. Et je suis confiant que nous ferons de l’Université du Luxembourg l’un des principaux laboratoires internationaux d’histoire publique.   

« L’histoire publique est une discipline importante pour le Luxembourg et l’Université », déclare le Professeur Stéphane Pallage, recteur de l’Université du Luxembourg. « Nous nous réjouissons de la coopération future avec le professeur Thomas Cauvin, et de l’élan et de l’expertise qu’il ne manquera pas d’apporter à la recherche dans ce domaine. »

« Depuis sa création, le C2 DH s’investit systématiquement dans la traduction de nouvelles recherches historiques pour le grand public », explique Andreas Fickers, directeur du C2 DH. « Avec le FORUM Z, nous avons créé une plateforme pour le dialogue avec la société luxembourgeoise, et nos expositions virtuelles expérimentent avec de nouvelles narrations historiques en ligne. Nous sommes fiers d’accueillir avec Thomas Cauvin un des experts internationaux dans le domaine de l’histoire publique qui est en plein essor. Son projet innovant promet de combiner de nouvelles méthodes numériques avec des initiatives locales et ainsi de promouvoir l’idée d’une autorité partagée entre historiens professionnels et la grande masse d’experts locaux en matière d’histoire luxembourgeoise. »

Marc Schiltz, Secrétaire général du Fonds National de la Recherche est ravi de l’arrivée du professeur Cauvin : « Je suis très content que nous ayons pu convaincre le Professeur Thomas Cauvin d’établir ses projets de recherche au Luxembourg avec une bourse ATTRACT du FNR. En peu de temps, le C2 DH s’est établi comme un centre de référence en innovation méthodologique des recherches en histoire contemporaine. Les projets du Prof. Cauvin, qui visent à développer un modèle participatif de recherche, sont également très en phase avec l’approche de promotion de la culture scientifique auprès du public, chère au FNR. »

Publié initialement sur le site internet du FNR.