Page d'accueil // Université // Actualités // Diaporama // Les institutions de recherche coopèrent dans l’enseignement doctoral

Les institutions de recherche coopèrent dans l’enseignement doctoral

twitter linkedin facebook google+ email this page
Publié le jeudi, 27 octobre 2016

L'Université du Luxembourg a signé un accord avec quatre autres institutions de recherche au Luxembourg, à savoir le Luxembourg Institute of Health (LIH), le Luxembourg Institute of Socio-Economic Research (LISER), le Luxembourg Institute of Science and Technology (LIST), et l'Institut Max Planck de droit procédural réglementaire international et européen du Luxembourg (MPI), stipulant qu'ils vont coopérer dans l’enseignement doctoral. La signature a eu lieu le mercredi, 26 octobre 2016 au ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche.

Plus de superviseurs de doctorats

Parmi les institutions de recherche au Luxembourg, seule l'Université a le droit de remettre des diplômes de doctorat aux étudiants. Dans le nouvel accord, les parties contractantes déterminent la façon dont les projets de recherche pour l'obtention d'un diplôme de doctorat sont effectués par les institutions non-universitaires en collaboration avec l'Université. L'Université du Luxembourg reste responsable de la vérification des normes académiques de la formation doctorale. Mais dans le cadre de la nouvelle coopération, les superviseurs pour les projets de doctorat peuvent désormais aussi venir de l'un des autres instituts.

« Ce protocole renforce l'esprit de coopération entre les différentes institutions de recherche luxembourgeoises et l'Université, qui y joue un rôle central. En intégrant davantage les chercheurs et les doctorants d'autres instituts dans nos règlements de doctorat et en instaurant des programmes de doctorat conjoints, nous élargissons la base de recherche de l'ensemble du pays et contribuons à l'éducation d'une main-d'œuvre hautement qualifiée », a déclaré le professeur Rainer Klump, recteur de l'Université du Luxembourg. "L'Université a hâte de collaborer à d'autres projets dans le même esprit."

Les programmes de doctorat conjoints seront mis en place dans les secteurs où les intérêts de recherche des autres institutions coïncident avec ceux de l'Université. Les partenaires ont défini 13 domaines de coopération. Le droit, l'économie et les finances, l’informatique, la physique et la science des matériaux ainsi que la biomédecine y sont notamment représentés. Pour chaque programme de doctorat conjoint, un accord séparé précisera les contributions de chaque partenaire.

- - -
Légende : L'Université du Luxembourg a signé un accord avec quatre autres institutions de recherche au Luxembourg stipulant qu'ils vont coopérer dans l’enseignement doctoral, © Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche