Page d'accueil // LCSB // News & E... // High-level volunteers for study on Parkinsons disease

High-level volunteers for study on Parkinsons disease

twitter linkedin facebook google+ email this page
Publié le lundi, 20 février 2017

Prof. Dr Rainer Klump, President of the University of Luxembourg, Dr Marc Schiltz, Secretary General of the Fonds National de la Recherche and Prof. Dr Rudi Balling, Director of the LCSB, volunteered as control subjects in the Luxembourg Parkinson Study. The clinical study continues to seek patients as well as control persons - contact them if you want to volunteer.

 

Les participants et l’équipe clinique. De gauche à droite : Jean-Yves Ferrand, Prof. Dr Rainer Klump, Géraldine Hipp, Dr Marc Schiltz, Prof. Dr Rudi Balling, Alexandra Schweicher, Dr Pierre Kolber et Prof. Dr Rejko Kruger.

 

Afin de soutenir cette étude clinique à grande échelle, qui recrute des patients ainsi que des volontaires sains, ils se sont prêtés, trois heures durant, à une série d’examens, comprenant entre autres des tests neuropsychologiques et un prélèvement sanguin. « L’université étant très impliquée dans ce projet de recherche, je suis heureux de contribuer au succès de cette étude clinique » a expliqué le professeur Klump. « Nous sommes honorés que le recteur de l’université prenne part à l’étude en tant que personne contrôle » a souligné le professeur Rejko Krüger, responsable de l’Étude luxembourgeoise sur la maladie de Parkinson. « Cette participation nous apporte de la visibilité et donne l’exemple. Elle montre également que les personnes en bonne santé sont indispensables pour ces travaux de recherche et, avec un peu de chance, incitera d’autres membres de l’université à participer. »

 

À gauche : Dr Marc Schiltz et Géraldine Hipp au début de la visite.
À droite : Prof. Dr Rainer Klump et Jean-Yves Ferrand pendant la prise de sang.

 

L’Étude luxembourgeoise sur la maladie de Parkinson va recruter 800 patients ainsi que 800 personnes contrôle au cours des 2 prochaines années. Toute personne ne souffrant pas de la maladie de Parkinson peut devenir un volontaire sain et servir de contrôle dans l’étude. Actuellement l’équipe de NCER-PD recherche surtout des hommes de plus de quarante ans car la majorité des patients font partie de cette catégorie.

« Il est important de faire passer le message : cette étude nous concerne tous, pas seulement les patients » a expliqué Marc Schiltz. Il a ajouté que « la visite s’était bien déroulée grâce à une équipe clinique très professionnelle » et que « la possibilité d’organiser des rendez-vous en dehors de l’hôpital est un véritable atout. » En effet, les neurologues, neuropsychologues et infirmiers de recherche expérimentés qui constituent l’équipe se sont déjà occupés de plus de cinq cents patients et volontaires, et savent mettre les participants à l’aise. Ils peuvent également mettre en place des visites dans différents endroits du Luxembourg, facilitant ainsi la participation de tous.

Le succès de l’Étude luxembourgeoise sur la maladie de Parkinson est tributaire d’une forte participation des patients mais aussi des volontaires sains, donc n’hésitez pas à rejoindre cette aventure scientifique. Comme l’a souligné le professeur Balling : « c’est très gratifiant de pouvoir agir et contribuer ! »

 

Prof. Dr Rudi Balling et Alexandra Schweicher pendant le test de dextérité.

---

À propos de NCER-PD :

NCER-PD est une collaboration entre l’ensemble des institutions de recherche qui travaillent sur la maladie de Parkinson au Luxembourg et est financé par le FNR depuis le printemps 2015. L’objectif de l’étude clinique est de collecter et analyser des centaines de données cliniques et d’échantillons provenant de patients et de volontaires sains afin de trouver des nouvelles méthodes de diagnostic et de meilleurs traitements.  

Pour plus d’information sur NCER-PD.
Pour prendre rendez-vous en tant que personne contrôle, contactez-nous par téléphone (+352 26970-889) ou par email