Documents à télécharger
X
LEAFLET FOR DOWNLOAD
Practical student guide for Campus Belval
Faculty report 2015
Page d'accueil // FLSHASE // Actualités // Témoignage de Laura Zaccaria, étudiante en master transfrontalier

Témoignage de Laura Zaccaria, étudiante en master transfrontalier

twitter linkedin facebook google+ email this page
Publié le lundi, 09 janvier 2017

Entretien avec Laura Zaccaria, étudiante du Master trinational Histoire de la Culture, de la Littérature et de la Langue dans l’Espace d’Expression Allemande au sein des universités du Luxembourg, de la Sarre et de Lorraine.

UniGR : Comment avez-vous pris connaissance, dans le cadre de votre Master, des possibilités d’études offertes par l’UniGR ?
Laura Zaccaria : « Au début de mes études, j’ai été informée par mon directeur d’études sur l’UniGR et ses services dans le cadre du Master trinational. La particularité de ce Master est qu’il a été conçu dès le départ avec les possibilités d’études transfrontalières offertes en Grande Région. Le Master est proposé en commun par les universités du Luxembourg, de la Sarre et de Lorraine et profite ainsi de la vaste offre d’études présentes au sein du réseau universitaire de l’UniGR. »

UniGR : Pour quelles raisons avez-vous choisi de devenir étudiante du Master trinational ?
Laura Zaccaria : « Il y avait pour moi plusieurs motifs pour commencer un tel programme d’études international, même si l’Université du Luxembourg est déjà connue pour son orientation interculturelle et multilingue. Comme j’étais satisfaite de mon Bachelor au Luxembourg et puisque je n’ai pas voulu renoncer à l’expérience à l’étranger, ce Master me paraissait être un choix approprié, aussi car la vie dans un petit pays tel que le Luxembourg ainsi que la proximité géographique des universités partenaires se prêtent à pouvoir profiter de leurs vastes programmes d’études. Le fait que je puisse acquérir un diplôme des trois universités présente pour moi une valeur ajoutée importante. De plus, j’ai la possibilité d’écrire mon mémoire de fin d’études comme une sorte de cotutelle. Pour cela, je peux choisir un correcteur de mon université d’origine et un correcteur d’une de mes universités partenaires. Ceci a l’avantage de me permettre de profiter de l’expertise de différents professeurs. »

UniGR : Comment vous déplacez-vous au sein de la Grande Région pour vous rendre dans les universités partenaires ?
Laura Zaccaria : « Afin d’obtenir le triple diplôme, je dois effectuer au moins 30 ECTS dans chaque université, ce qui correspond approximativement à cinq cours. Par conséquent, je fais le trajet chaque semestre une ou deux fois par semaine vers Sarrebruck et/ou vers Metz. C’est pour cette raison que c’est une grande aide de pouvoir profiter du fonds de mobilité proposé par l’UniGR. Pour faciliter la mobilité aux étudiants, l’UniGR rembourse une grande partie des frais de déplacement à la fin des semestres, peu importe le moyen de transport. »  

UniGR : Comment ressentez-vous votre expérience d’études au sein de trois systèmes universitaires différents ?
Laura Zaccaria : « Un énorme enrichissement de ce programme trinational n’est pas uniquement la formation aux compétences multilingues et interculturelles, mais aussi la faculté d’adaptation aux différents systèmes universitaires. On apprend à connaître les différentes méthodes de recherche et d’enseignement des universités. Tout ceci devient de plus en plus important dans un temps de globalisation et augmente les opportunités professionnelles. Pourtant, étudier simultanément dans trois universités de trois différents pays nécessite une certaine qualité d’auto-organisation. Par contre, les directeurs d’études des universités ainsi que les collaborateurs de l’UniGR m’ont aidée à concevoir ma mobilité afin que j’aie le temps de me concentrer sur mes cours. Sur le site internet de l’UniGR se trouve une sélection de cours adaptés spécialement au Master trinational. Ainsi, on n’a pas besoin de consulter entièrement les programmes des trois universités, ce qui facilite énormément le choix des cours. La création d’un Learning Agreement n’est pas nécessaire non plus dans mon Master. En plus, souvent des « cours-blocs » sont proposés par les universités partenaires, pour que nous n’ayons pas besoin de nous déplacer chaque semaine à l’étranger. Tout ceci facilite les études simultanées dans plusieurs universités. »

UniGR : Que souhaitez-vous faire après vos études ?
Laura Zaccaria : « Après mes études je désire travailler dans le domaine de l’édition ou dans un service de communication au sein d’une institution culturelle. Ceci ne doit pas forcément être au Luxembourg. Je peux m’imaginer commencer un parcours professionnel transfrontalier, je vais donc prendre en considération les offres d’emploi en Grande Région. »

UniGR : Recommanderiez-vous le statut étudiant UniGR aux autres étudiants de l’Université du Luxembourg ?
Laura Zaccaria : « Puisque ce ne sont pas seulement les étudiants du Master trinational qui peuvent profiter de ce programme d’études transfrontalier, mais tous les étudiants de l’Université qui désirent effectuer une mobilité dans une des cinq autres universités du réseau UniGR – pour un ou même pour plusieurs cours – je ne peux que recommander le statut étudiant UniGR. Il offre la possibilité de se faire acquitter les cours effectués dans les universités partenaires et on reçoit une carte étudiante de l'université partenaire avec laquelle on peut utiliser les cantines et les bibliothèques sans payer de frais d’inscription supplémentaires. En plus, les collaborateurs de l’UniGR soutiennent l’organisation de la mobilité. »

Pour relire l’entretien en ligne et obtenir plus d’informations sur l’Université de la Grande Région, veuillez vous rendre sur le site internet de l'UniGR