Recherche

Les activités de recherche au C 2 DH mettent l’accent sur trois axes thématiques – l’histoire contemporaine du Luxembourg, l’historiographie numérique et l’histoire européenne – qui sont abordées dans une perspective transnationale et interdisciplinaire.

 

L’histoire contemporaine du Luxembourg

La recherche sur l’histoire contemporaine du Luxembourg portera sur l’histoire politique, économique, culturelle et sociale du Luxembourg aux XX e et XXI e siècles.

Ce profil de recherche correspond à la mission qui a été confiée à L’Université du Luxembourg: produire de nouvelles connaissances sur l’histoire contemporaine du Luxembourg en étudiant les phénomènes et les processus ayant profondément bouleversé le pays et dont la valeur comparative va au-delà de la perspective nationale.

Ceux-ci incluent:

  • les guerres mondiales et les héritages des régimes d’occupation, de la résistance et de la collaboration;
  • la transition d’une économie fondée sur la sidérurgie vers une économie mixte manufacturière et de services avec un secteur financier et audiovisuel solide;
  • l’émergence de l’espace de migration (Luxembourg et la Grande Région) avec des implications et des réponses sociétales et politiques;
  • l’évolution du Luxembourg en tant qu'État-nation, État-providence et démocratie dans le cadre de l’européanisation et la mondialisation.

 

L’histoire européenne contemporaine

La recherche sur l’histoire européenne contemporaine portera sur la dynamique historique de l’accélération des processus et du changement aux XX e et XXI e siècles.

En tenant compte du contexte international et historique plus large, notamment la guerre froide, l'histoire européenne sera étudiée sous différents angles, y compris celui qui traite le projet complexe de (dés)intégration européenne.

Les principaux sujets d'intérêt général sont:

  • les différentes phases de l’industrialisation et l’émergence de régimes économiques;
  • le développement d’infrastructures et de réseaux transnationaux et l’«intégration cachée» de l’Europe;
  • les conflits et les crises politiques ainsi que les mouvements pro-européens et pacifistes;
  • la circulation transnationale et l’appropriation nationale, régionale et locale de produits, d’idées, de médias et d’informations culturels;
  • les processus d’européanisation, la convergence des économies nationales, des niveaux de vie ainsi que des normes et des valeurs culturelles.

 

L’histoire numérique & l’histographie

L’histoire en tant que champ d’investigation se trouve au bord d’un gouffre conceptuel. L’impact radical de l’évolution numérique sur la recherche historique à toutes ses étapes (archivage, recherche, analyse, interprétation et rédaction) exige une réflexion critique sur les conséquences méthodologiques et épistémologiques du numérique sur la science historique. Ce pilier vise à combiner la recherche de pointe de nouveaux outils et de nouvelles pratiques d’historiographie numérique avec de nouvelles formes d’engagement du public et de diffusion en ligne de résultats de recherche, tant pour la communauté académique que pour le grand public.

L’axe de recherche sur l’histoire numérique et l’historiographie relèvera ces multiples défis en ayant recours à des moyens théoriques, méthodologiques et pratiques et abordera des questions telles que:

  • la numérisation massive et la conservation à long terme de données numériques;
  • la gestion des données et la description de métadonnées;
  • la critique algorithmique et une nouvelle heuristique de recherche;
  • l’utilisation critique d’outils pour la fouille de textes (text mining), la visualisation et l’analyse des réseaux;
  • la narration transmédia et la narration non linéaire;
  • l’histoire publique et le crowdsourcing.